Ro­sch­dy Zem sen­sible et sans fard

20 Minutes (Montpellier) - - CINÉMA - C.V.

C’est un bon­heur de re­trou­ver Ro­sch­dy Zem de­vant la ca­mé­ra. Sur­tout quand c’est pour un rôle de la qua­li­té de ce­lui que lui a confié Nai­dra Aya­di dans Ma fille, un pre­mier film réus­si. L’ac­teur est bou­le­ver­sant en père dé­bar­quant à Pa­ris pour rendre vi­site à son aî­née ins­tal­lée dans la ca­pi­tale.

Ce qui au­rait dû être des re­trou­vailles af­fec­tueuses tourne au thril­ler quand il ne par­vient pas à la lo­ca­li­ser. « J’ai été sé­duit par sa vul­né­ra­bi­li­té et ses failles, des traits de ma per­son­na­li­té que je n’ai pas eu sou­vent la pos­si­bi­li­té d’ex­ploi­ter », ex­plique le co­mé­dien. Ce per­son­nage d’homme à la fois fra­gile et ré­so­lu réus­sit à l’ac­teur. « Il veut tout au­tant gar­der le lien avec sa plus jeune fille que re­nouer avec celle qui a quit­té la mai­son », pré­cise Ro­sch­dy Zem.

Per­du dans une ville hos­tile dont il ne connaît pas les codes, le per­son­nage en ap­prend sur lui-même et sur ses en­fants. « Ce père res­semble à beau­coup d’hommes que j’ai connus », déclare le co­mé­dien. Il de­vient aus­si fa­mi­lier pour le spec­ta­teur, pro­fon­dé­ment ému par ses tri­bu­la­tions pa­ri­siennes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.