L’Etat se désen­gage en par­tie d’En­gie

20 Minutes (Montpellier) - - ACTUALITÉ -

L’As­sem­blée na­tio­nale a au­to­ri­sé jeu­di l’Etat à des­cendre en des­sous du seuil des 33% des parts dans le ca­pi­tal d’En­gie (en l’oc­cur­rence 24,1%), ou­vrant la voie à un désen­ga­ge­ment to­tal ou par­tiel de l’Etat dans ce groupe stra­té­gique du sec­teur de l’éner­gie. «Contrai­re­ment à La Fran­çaise des jeux (FDJ) ou à Aé­ro­ports de Pa­ris (ADP), nous ne pri­va­ti­sons pas En­gie, a in­sis­té la co­rap­por­teure, Ma­rie Le­bec (LREM). Nous fai­sons sim­ple­ment évo­luer la loi pour li­bé­rer l’Etat d’une si­tua­tion de contrainte. » « Pour faire face au dé­fi éner­gé­tique, En­gie doit pou­voir se dé­ve­lop­per, a plai­dé le mi­nistre de l’Eco­no­mie Bru­no Le Maire. Or, si un nou­vel in­ves­tis­seur sou­haite mon­ter à son ca­pi­tal pour l’ai­der à gran­dir, la loi oblige l’Etat à suivre, donc re­mettre de l’ar­gent pu­blic pour gar­der 33 % des parts. C’est cette contrainte-là que nous vou­lons le­ver. » Le mi­nistre a as­su­ré que l’Etat gar­de­rait un contrôle pour s’op­po­ser à des dé­ci­sions contraires aux in­té­rêts es­sen­tiels du pays en ma­tière de sé­cu­ri­té et de conti­nui­té d’ap­pro­vi­sion­ne­ment. Les ces­sions d’ac­tifs dans ADP, la FDJ et En­gie doivent contri­buer à ali­men­ter un fonds de 10 mil­liards d’eu­ros des­ti­né à fi­nan­cer l’in­no­va­tion et à désen­det­ter l’Etat.

Bru­no, Le Maire, le mi­nistre de l’Eco­no­mie, mer­cre­di à l’As­sem­blée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.