L’étu­diant en droit qui était en grève de la faim a trou­vé un mas­ter

20 Minutes (Montpellier) - - GRAND MONTPELLIE­R - N.B.

Ven­dre­di, Meh­di, re­fu­sé en mas­ter, avait en­ta­mé une grève de la faim, à Mont­pel­lier. Mar­di soir, cet étu­diant en droit de 26 ans a (en­fin) trou­vé une fi­lière qui veut bien l’ac­cueillir : ce se­ra un mas­ter en droit des as­su­rances. « La mo­bi­li­sa­tion des ser­vices de la ré­gion aca­dé­mique et les dé­marches mises en oeuvre ont per­mis de trou­ver des ré­ponses à cette si­tua­tion, in­dique le rec­to­rat. [Mar­di], l’étu­diant a re­çu plu­sieurs pro­po­si­tions d’ins­crip­tion en mas­ter, adap­tées à son par­cours et sa mo­ti­va­tion, il a ac­cep­té l’une d’entre elles, à l’uni­ver­si­té de Mont­pel­lier. » Meh­di, qui se dit « sou­la­gé » par la nou­velle, pré­cise que « c’est la fa­cul­té de droit » qui l’a ai­dé à trou­ver une so­lu­tion pour qu’il pour­suive ses études, « pas le rec­to­rat ». « Je suis triste que l’on doive en ar­ri­ver là pour par­ve­nir à trou­ver un mas­ter, in­dique-t-il à 20 Mi­nutes. Enor­mé­ment d’étu­diants sont dans ce cas. » « Il au­ra fal­lu plus de cinq jours de grève de la faim pour que Meh­di soit ad­mis en mas­ter, sou­ligne de son cô­té le syn­di­cat de com­bat uni­ver­si­taire, qui a por­té la mo­bi­li­sa­tion. Cette conclu­sion met en lu­mière l’im­pos­ture que consti­tue le droit à la pour­suite d’études. » Meh­di a re­com­men­cé mar­di à s’ali­men­ter et à s’hy­dra­ter. Car quelques heures avant la bonne nou­velle, l’étu­diant avait éga­le­ment en­ta­mé une grève de la soif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.