Le der­by Nan­tesBor­deaux a per­du de sa pas­sion

Nantes se dé­place à Bor­deaux pour le der­by de l’At­lan­tique

20 Minutes (Nantes) - - La Une - Clé­ment Car­pen­tier et Da­vid Phe­lip­peau

Le Mat­mut At­lan­tique va-t-il en­fin dé­pas­ser la barre des 25 000 spec­ta­teurs cette sai­son ? C’est fort pos­sible, avec ce der­by de l’At­lan­tique entre les Gi­ron­dins de Bor­deaux et le FC Nantes, di­manche à 15 h. Pour­tant, la ri­va­li­té entre les deux clubs n’est plus aus­si in­tense qu’avant.

Plus de pe­tites his­toires

Comme le sou­ligne Xa­vier, un Bor­de­lais, ce match garde une di­men­sion par­ti­cu­lière avant tout grâce à l’as­pect « géo­gra­phique, parce qu’ils ne sont pas loin [les Nan­tais] ». Pré­ci­sé­ment, à trois heures de route. Entre les deux clubs, ce sont sur­tout les an­ciens qui en­tre­tiennent cette ri­va­li­té. « Le vrai der­by, c’est Bor­deaux. Ce sont deux grands clubs his­to­riques. Le fait, aus­si, qu’ils soient un peu hau­tains », ex­plique Flo­rian, abon­né de la Tri­bune Loire. D’autres, comme Franck, 50 ans, parlent des « Borde-laids, comme leur jeu as­sez ru­gueux, qui n’ont ja­mais sup­por­té la su­pé­rio­ri­té Nan­taise ». Mais à part ces gen­tilles pe­tites at­taques, il faut bien re­con­naître que ce der­by de l’At­lan­tique a per­du de sa su­perbe lors des der­nières dé­cen­nies. Pour l’an­cien joueur nan­tais, Oli­vier Quint, « c’est une an­cienne ri­va­li­té. Elle est beau­coup moins pro­non­cée qu’avec Rennes au­jourd’hui. » En ef­fet, les sup­por­ters des deux clubs at­tendent ce ren­dez-vous avec plus d’im­pa­tience. Rennes donc pour les Nan­tais. Pour les Bor­de­lais, « les ren­contres face à l’OM et sur­tout le Lyon d’Au­las sont plus im­por­tantes », rap­pelle Xa­vier. D’ailleurs, pour son co­pain Aris­tide, « c’est une ri­va­li­té qui s’est cal­mée de­puis que Nantes est des­cen­du en L2 ». « Il n’y a plus de haine, mais sim­ple­ment une ani­mo­si­té ponc­tuelle, le jour du match », ajoute Ma­thieu, fan des Gi­ron­dins. Fi­na­le­ment, c’est peu­têtre le Ca­na­ri Da­mien qui ré­sume le mieux la si­tua­tion ac­tuelle : « Dans les an­nées 1990, il y avait ces joutes mé­dia­tiques entre Suau­deau et Cour­bis qui at­ti­saient les braises et don­naient des matches à l’am­biance élec­trique. Au­jourd’hui, il ne reste plus que l’as­pect der­by de l’At­lant ique et la di­men­sion his­to­rique de la ren­contre [comme peut l’être un Nantes-Saint-Etienne]. Mais il n’y a plus ses à-cô­tés qui ren­daient ce match si par­ti­cu­lier. »

Dubois et Ka­ma­no vont se re­trou­ver.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.