Contre le tout-voi­ture, les mé­tro­poles pa­tinent un peu

Green­peace livre un pa­no­ra­ma des ef­forts four­nis par les villes

20 Minutes (Nantes) - - News - Fa­brice Pou­li­quen

Une pre­mière. Green­peace a pas­sé en re­vue les ef­forts four­nis par les grandes villes fran­çaises pour ré­duire la part de la voi­ture in­di­vi­duelle et dé­ve­lop­per les dé­pla­ce­ments moins pol­luants. Dans ce pa­no­ra­ma de la mo­bi­li­té du­rable (pu­blié mer­cre­di), on ap­prend, par exemple, que seules Pa­ris et Gre­noble ont ins­tau­ré une zone de cir­cu­la­tion res­treinte per­ma­nente (ZCR) contre les vé­hi­cules les plus pol­luants. Et que Stras­bourg est la ca­pi­tale de la pe­tite reine avec ses 600 km de pistes cy­clables, ses 19 000 ar­ceaux de sta­tion­ne­ment et ses 6000 vé­los en libre-ser­vice. On ap­prend aus­si que Nice, Mar­seille et Mont­pel­lier sont sou­vent fus­ti­gées en rai­son de leurs po­li­tiques in­suf­fi­santes pour sor­tir du tout-voi­ture. Tou­te­fois, quelle que soit la mé­tro­pole, Sa­rah Fayolle, char­gée de cam­pagne cli­mat à l’ONG, constate qu’«au­cune ne par­vient à être per­for­mante sur les deux fronts sur les­quels il faut agir pour ré­duire la place de la voi­ture en ville». Or, «on ne peut pas choi­sir, es­time-t-elle. Il faut à la fois res­treindre la cir­cu­la­tion des vé­hi­cules pol­luants et pro­po­ser des al­ter­na­tives à la voi­ture in­di­vi­duelle. » Sté­phane Cha­nut, chef du groupe politique de mo­bi­li­té au Ce­re­ma (Centre d’études et d’ex­per­tises sur les risques, l’en­vi­ron­ne­ment, la mo­bi­li­té et l’amé­na­ge­ment), est moins sé­vère. «En vingt ans, des in­ves­tis­se­ments très im­por­tants ont été en­tre­pris dans la plu­part des mé­tro­poles (…) et celles de pro­vince sont par­ve­nues à maî­tri­ser la part mo­dale de la voi­ture dans leur hy­per­centre. Elle se sta­bi­lise, voire passe en des­sous des 50 %. »

«Chan­ger de com­por­te­ment»

A ses yeux, il faut, certes, «fa­vo­ri­ser da­van­tage les modes de trans­port ac­tifs comme le vé­lo et la marche, ou en­core dé­ve­lop­per le co­voi­tu­rage. Mais il faut aus­si in­ci­ter au chan­ge­ment de com­por­te­ment. » La ques­tion ne concerne pas que les villes et l’Etat. «Les em­ployeurs ont leur rôle à jouer en mi­sant sur le té­lé­tra­vail ou le co­wor­king, par exemple, ou en mo­di­fiant les ho­raires pour lis­ser les heures de pointe.»

Stras­bourg est la ca­pi­tale du vé­lo.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.