L’art et les ma­nières du bon sta­giaire

« 20 Mi­nutes » dé­livre aux élèves de troi­sième quelques conseils pour que leur pre­mière ex­pé­rience dans le monde pro­fes­sion­nel soit op­ti­male.

20 Minutes (Nice) - - News - Del­phine Ban­caud

Dé­cembre, c’est le mois où de nom­breux élèves de troi­sième ef­fec­tuent leur stage d’ob­ser­va­tion en en­tre­prise ou dans un éta­blis­se­ment pu­blic. L’oc­ca­sion pour 20 Mi­nutes de leur dé­li­vrer quelques conseils afin qu’ils réus­sissent leurs pre­miers pas dans le monde pro­fes­sion­nel.

Pré­pa­rer sa ve­nue. Dé­cou­vrir pour la pre­mière fois une en­tre­prise, c’est im­pres­sion­nant. « L’idéal est d’al­ler faire si­gner sa conven­tion de stage une se­maine avant le dé­but de ce­lui-ci. Ce­la per­met de cal­cu­ler son temps de trans­port pour s’y rendre, de re­pé­rer le code ves­ti­men­taire de l’en­tre­prise et, sur­tout, d’éta­blir un pre­mier contact avec son maître de stage », ex­plique Vir­gi­nie Sal­men, co­fon­da­trice de ViensVoirMonTaf, une as­so­cia­tion qui met en re­la­tion des élèves is­sus de quar­tiers dé­fa­vo­ri­sés et des en­tre­prises prêtes à les ac­cueillir. Il est aus­si utile de « sur­fer sur le site de l’en­tre­prise pour com­prendre ses ac­ti­vi­tés et pré­pa­rer une liste de ques­tions à po­ser à ses fu­turs in­ter­lo­cu­teurs », com­plète Da­ny-Ch­ris­tine Ma­rin, di­rec­trice des pro­grammes à l’as­so­cia­tion Uni­ted Way Toc­que­ville France, qui pro­pose des stages dans des grandes en­tre­prises aux col­lé­giens des ré­seaux d’édu­ca­tion prio­ri­taire.

Adop­ter la bonne at­ti­tude. Pour que le stage se passe bien, le pre­mier im­pé­ra­tif est de ne pas y al­ler en traî­nant des pieds, in­siste Da­ny-Ch­ris­tine Ma­rin : « Il faut l’abor­der dans un état d’es­prit po­si­tif, et non crain­tif. Car l’en­tre­prise qui ac­cueille des jeunes le fait avec bien­veillance. » De même, il convient de se pré­sen­ter à l’en­semble des membres du ser­vice. « L’idéal est de dire d’em­blée à son maître de stage quels types de pro­fes­sion­nels on ai­me­rait ren­con­trer en prio­ri­té », in­dique Vir­gi­nie Sal­men.

Evi­ter les grosses gaffes. Le sa­voir-être est cru­cial en en­tre­prise. « Il est donc im­pé­ra­tif de lais­ser son por­table et son che­wing-gum à la porte de l’en­tre­prise », in­siste Da­ny-Ch­ris­tine Ma­rin. « Rédhi­bi­toires aus­si, les sta­giaires qui partent le soir sans pré­ve­nir per­sonne », note, de son cô­té, Da­nyCh­ris­tine Ma­rin. An­ti­ci­per la ré­dac­tion de son

rap­port de stage. Il ne faut pas at­tendre le der­nier jour du stage pour prendre des notes, mais le faire quo­ti­dien­ne­ment dans son car­net de bord. Autre con­seil, de Fer­roud­ja Ka­ci, conseillère au CIDJ (Centre d’in­for­ma­tion et de do­cu­men­ta­tion de la jeu­nesse) de Pa­ris : sor­tir du des­crip­tif du fonc­tion­ne­ment de l’en­tre­prise pour ex­pri­mer ses propres im­pres­sions.

C’est en classe de troi­sième que s’ef­fec­tuent les stages d’ob­ser­va­tion, un mo­ment clé dans la sco­la­ri­té des élèves.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.