Avant le pé­nal, une pre­mière pro­cé­dure au ci­vil le 18

20 Minutes (Paris) - - Actualité - V. V.

Vi­sé sur le plan pé­nal par une in­for­ma­tion ju­di­ciaire pour trom­pe­rie ag­gra­vée, le laboratoire Sa­no­fi fait éga­le­ment l’ob­jet d’une pro­cé­dure au ci­vil pour dé­faut d’in­for­ma­tion au­près des pa­tients, mais aus­si des mé­de­cins qui ont pres­crit le mé­di­ca­ment. Une pre­mière au­dience est d’ores et dé­jà pré­vue le 18 oc­tobre au tri­bu­nal de Pa­ris. A cette oc­ca­sion, Charles Jo­seph-Ou­din, l’avo­cat de Ca­ro­line, la ma­man du pe­tit Andrea, va no­tam­ment de­man­der que le laboratoire verse 400 mil­lions d’eu­ros à la Caisse des dé­pôts et consi­gna­tions, en guise de pro­vi­sions. « L’idée, c’est de s’as­su­rer que le laboratoire pour­ra in­dem­ni­ser les vic­times si sa res­pon­sa­bi­li­té ve­nait à être re­con­nue par la suite », ana­lyse le con­seil. Pour Ca­ro­line, ce­la ne fait pas l’ombre d’un doute. « Les pro­blèmes étaient connus de­puis le mi­lieu des an­nées 1980. Il fau­drait que Sa­no­fi m’ex­plique pour­quoi mon mé­de­cin m’a lais­sé prendre de la Dépakine pen­dant ma gros­sesse en 2013 ! » Et de conclure, amère : « J’ai dû ar­rê­ter de tra­vailler pour m’oc­cu­per d’Andrea (…). Sa­no­fi va de­voir re­con­naître. Et payer. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.