Une ré­gion où les grands sont lé­gion

La Bour­gogne-Franche-Com­té est im­pré­gnée de l’oeuvre de ses illustres ha­bi­tants

20 Minutes (Paris) - - MAGAZINE -

Les vers à soie de Louis Pas­teur à Dole

En 1865, entre la pas­teu­ri­sa­tion et le vac­cin contre la rage, Louis Pas­teur est dé­pê­ché dans les Cé­vennes. Il doit y éra­di­quer l’épi­dé­mie qui af­fecte la cul­ture lo­cale de la soie, à l’époque où la France do­mine le marché. Un com­bat de cinq ans qui se solde par le sau­ve­tage des vers à soie. Au­jourd’hui, dans la mai­son na­tale de Louis Pas­teur, au bord du Canal des Tan­neurs à Dole (Ju­ra), entre jeux nu­mé­riques

Saint Co­lom­ban, l’Ir­lan­dais bâ­tis­seur

En 587, le mis­sion­naire ir­lan­dais saint Co­lom­ban et ses douze com­pa­gnons moines dé­barquent dans les Vosges. Ce der­nier a fait une re­traite sur la mon­tagne de Sainte-Ma­rie-en-Cha­nois (Haute-Saône), dans une grotte oc­cu­pée par un ours, qui la lui au­rait cé­dée. Il au­rait fait jaillir la « source mi­ra­cu­leuse » si­tuée à proxi­mi­té, puis a fon­dé l’ab­baye Saint-Pierre et Saint-Paul à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône). et ob­jets his­to­riques, on re­trouve un éle­vage de ces pe­tits in­sectes. « Il pique bien sou­vent la cu­rio­si­té des plus jeunes », as­sure Sylvie Mo­rel, di­rec­trice de la Mai­son Pas­teur, qui re­trace l’oeuvre du scien­ti­fique. « Des ate­liers pro­posent de dé­cou­vrir la bio­lo­gie de cet ani­mal. Les plus cou­ra­geux ose­ront peut-être goû­ter cette frian­dise très ap­pré­ciée en Asie ! » Les autres pour­ront sim­ple­ment pho­to­gra­phier larves vo­races, co­cons du­ve­teux et pa­pillons divers.

La­mar­tine fils de Mâ­con

Al­phonse de La­mar­tine a pas­sé son en­fance à Milly, une com­mune de l’ar­ron­dis­se­ment de Mâ­con (Saône-et-Loire). C’est dans cette cam­pagne qu’il écri­ra ses pre­miers poèmes. A Mâ­con, où il est né en 1790, l’hô­tel Se­ne­cé abrite son mu­sée. Des extraits de ses écrits et discours po­li­tiques, no­tam­ment sur l’abo­li­tion de l’es­cla­vage, y sont ex­po­sés, au mi­lieu de pein­tures, de sculp­tures et d’ob­jets per­son­nels.

Le cha­noine Kir donne son nom à la bois­son

En 1910, par sou­ci d’éco­no­mie, le maire de Di­jon rem­pla­ça le cham­pagne par du vin blanc avec de la li­queur de cassis, lors des ré­cep­tions of­fi­cielles. En 1945, le nou­veau maire, Fé­lix Adrien Kir alias le cha­noine Kir, conti­nua la tra­di­tion en fai­sant cou­ler à flots le blanc-cassis lors des soi­rées mon­daines. Tant et si bien que l’on fi­nit par don­ner à la bois­son le nom de Kir (photo ci-contre).

La fa­mille Peu­geot a mar­qué Mont­bé­liard

Le Football Club So­chaux-Mont­bé­liard fête ses 90 ans. Un évé­ne­ment étroi­te­ment lié à la fa­mille Peu­geot. « En 1928, deux sa­la­riés de Peu­geot ont l’idée de créer le club Jaune et Bleu, avec le sou­tien de Jean-Pierre Peu­geot, di­rec­teur de l’usine so­cha­lienne, rap­porte l’of­fice de tourisme du Pays de Mont­bé­liard (Doubs). Jean-Pierre Peu­geot a dé­ci­dé de payer les joueurs du club en les sa­la­riant dans l’usine Peu­geot, à une époque où le foot était en­core ama­teur. » Le di­rec­teur a ain­si fait du club l’un des pion­niers du football pro­fes­sion­nel.

Cour­bet est par­tout dans le Doubs

Dans la val­lée de la Loue (Doubs), le pro­jet « Pays de Cour­bet, Pays d’ar­tiste », al­lie na­ture et cul­ture avec les lieux sym­bo­liques de la vie et de l’oeuvre de Gus­tave Cour­bet. Le mu­sée à Or­nans et la ferme fa­mi­liale de l’ar­tiste à Fla­gey sont l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir le peintre en son pays, no­tam­ment à tra­vers des ex­po­si­tions tem­po­raires et di­verses ani­ma­tions. La source de la Loue et les huit sen­tiers de ran­don­née sont au­tant de pay­sages et de lieux dont les am­biances ont mar­qué l’ar­tiste et façonné son re­gard.

Les se­crets de la Cha­pelle du Cor­bu­sier

A Ron­champ (Haute-Saône), dans le mas­sif des Vosges, se dresse sur la col­line Notre-Dame-du-Haut, la célèbre Cha­pelle réa­li­sée par Le Cor­bu­sier en 1955. La fa­çade Est com­porte une sta­tue de la vierge en­tou­rée d’une constel­la­tion per­cée dans la pa­roi. « Le Cor­bu­sier a conser­vé les trous de bou­lin de l’écha­fau­dage pour consti­tuer cette constel­la­tion », rap­porte Mor­gane Blant-Bo­niou, di­rec­trice des lieux. Sur la même fa­çade, la py­ra­mide de la paix a été réa­li­sée avec les pierres de l’an­cienne cha­pelle, dé­truite pen­dant les bom­bar­de­ments de la Se­conde Guerre mon­diale.

Sur les pas du voya­geur Paul-Emile Vic­tor

Paul-Emile Vic­tor a pas­sé son en­fance dans le Ju­ra. C’est là que sont nés ses rêves de voyage en An­tarc­tique, qui ont fait plus tard de lui le grand ex­plo­ra­teur que l’on connaît. A la sta­tion des Rousses, près de Mo­rez, l’es­pace des mondes po­laires pré­sente une im­por­tante col­lec­tion d’ob­jets rap­por­tés par Paul-Émile Vic­tor, en­traî­nant le pu­blic sur les pas du célèbre eth­no­logue. Jus­qu’au 18 no­vembre, l’ex­po­si­tion « En­trez dans la meute ! » rap­pelle le rôle du voya­geur dans la pré­sence du chien du Groen­land en France.

La chambre qui a vu naître Louis Pas­teur peut se vi­si­ter à Dole (Ju­ra).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.