Le lit­to­ral bre­ton mise à fond sur la LGV

Le lit­to­ral bre­ton es­père pro­fi­ter de l’ar­ri­vée de la LGV

20 Minutes (Rennes) - - Grand Rennes - Ca­mille Al­lain

Dé­part de Pa­ris Mont­par­nasse à 11 h 56. Ar­ri­vée à Saint-Ma­lo à 14 h 13. Di­manche, les Pa­ri­siens amou­reux de Saint-Ma­lo pour­ront voir la mer en 2 h 17. Grâce à la LGV, la ci­té cor­saire de­vient ain­si l’une des plages les plus proches de la ca­pi­tale par le train. Une belle op­por­tu­ni­té pour les pro­fes­sion­nels du tou­risme. « On ne va pas tout ré­vo­lu­tion­ner, parce que beau­coup de Fran­ci­liens nous connaissent dé­jà. Mais je pense que l’on ne va pas pou­voir les fi­dé­li­ser et at­ti­rer de nou­veaux vi­si­teurs », es­time Lau­rence Boz­zu­fi, di­rec­trice de l’of­fice de tou­risme. Site em­blé­ma­tique de la Bre­tagne, la ci­té cor­saire at­tire chaque an­née plus de 2,5 mil­lions de tou­ristes, dont 30 % ori­gi­naires d’Ile-de-France. « Ils viennent se res­sour­cer, prendre un bol d’air pur », pour­suit la di­rec­trice. Si l’ar­ri­vée de la LGV ra­vit les pro­fes­sion­nels, elle in­quiète un peu les ha­bi­tants, qui craignent l’en­va­his­se­ment. « L’été, je pense que ça ne va rien chan­ger. Les gens ne pro­gramment pas leurs va­cances parce qu’ils gagnent une de­mi­heure de tra­jet », ras­sure Lau­rence Boz­zu­fi. A quelques di­zaines de ki­lo­mètres à l’Ouest, une autre ville bre­tonne es­père pro­fi­ter de l’ef­fet LGV. Moins co­té, SaintB­rieuc a lan­cé une grosse cam­pagne de com’ à des­ti­na­tion des Pa­ri­siens. « Ça nous offre une at­trac­ti­vi­té sup­plé­men­taire. La SNCF nous pro­met un dé­fer­le­ment », avance Mi­ckaël Cos­son, ad­joint au tou­risme à Saint-Brieuc Ag­glo­mé­ra­tion. A la dif­fé­rence de Saint-Ma­lo, dé­jà rom­pu à l’exer­cice, la pré­fec­ture des Côtes d’Ar­mor a beau­coup tra­vaillé sur l’ac­cueil de la clien­tèle pa­ri­sienne. « Nous avons re­vu notre offre de trans­ports au­tour de la gare, ou­vert des lignes de bus, des lo­ca­tions de vé­los élec­triques », pour­suit l’élu. Pour être at­trac­tive, la baie de Saint-Brieuc mise aus­si sur son « au­then­ti­ci­té ». « Nous avons ici la terre et la mer. C’est un cadre de vie pri­vi­lé­gié », as­sure l’élu, van­tant aus­si « les loyers mo­dé­rés » par rap­port à la côte d’Eme­raude.

« La SNCF nous pro­met un dé­fer­le­ment. » M. Cos­son, ad­joint au tou­risme à Saint-Brieuc Ag­glo­mé­ra­tion

Saint-Ma­lo at­tire dé­jà 2,5 mil­lions de vi­si­teurs chaque an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.