« Il a une rhé­to­rique po­pu­liste »

20 Minutes (Rennes) - - Culture - L. B.

Les jour­na­listes sont tou­jours dans la ligne de mire de Cy­ril Hanouna. L’ani­ma­teur de C8 n’a pas ai­mé que des mé­dias évoquent la sus­pen­sion de « Touche pas à mon poste » alors qu’une nou­velle sanc­tion va tom­ber mi-juillet con­cer­nant l’af­faire d’un ca­nu­lar ju­gé ho­mo­phobe. « Mes amours, ‘‘TPMP’’ se­ra de re­tour et l’émis­sion se­ra plus forte que ja­mais ! Le 1er talk de France se­ra de re­tour, n’écou­tez pas les abru­tis qui écrivent n’imp », a-t-il twee­té, di­manche. L’homme est un ha­bi­tué de la rhé­to­rique an­ti-mé­dias. « On est sur l’émo­tion. Hanouna dé­ve­loppe une rhé­to­rique po­pu­liste : on est contre la bien-pen­sance des mé­dias, on est du cô­té du peuple (...). Puis, on dis­tri­bue les bons points », ex­plique la sé­mio­logue Vir­gi­nie Spies. Pour elle, Twit­ter est un ou­til in­dis­pen­sable au pro­duc­teur dans l’or­ga­ni­sa­tion de sa dé­fense. « Ça fait par­tie de son sys­tème. Il ali­mente son compte en pleine émis­sion pour créer une pseu­do-in­ter­ac­tion (...). Et, du coup, il peut contre­car­rer ce qu’il doit contre­car­rer. »

L’ani­ma­teur at­taque les jour­na­listes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.