Des aides pour un pro­jet en bé­ton

Il existe plu­sieurs dis­po­si­tifs pro­po­sés par le gou­ver­ne­ment pour ré­no­ver son ha­bi­ta­tion

20 Minutes (Rennes) - - Logement - Ch­ris­tine Lud­wig

Pour bi­chon­ner votre bi­coque, il n’y a pas 36 so­lu­tions. Il faut en prendre soin au quo­ti­dien et, au bout d’un cer­tain temps, en par­tie la ré­no­ver. Des tra­vaux qui peuvent en­ga­ger de grosses sommes d’ar­gent. Mais plu­sieurs aides existent pour amor­tir la fac­ture.

Pre­mier le­vier, la prime énergie. Elle va­rie en fonc­tion de votre lo­ca­li­sa­tion géo­gra­phique et des tra­vaux qui sont à ef­fec­tuer. Elle concerne bon nombre de tra­vaux. A ne pas ou­blier pour ceux qui comptent iso­ler les combles, la toi­ture, les murs, le plan­cher, chan­ger le sys­tème de chauf­fage ou de chau­dière. « La prime peut al­ler jus­qu’à 100 % du mon­tant. C’est vrai­ment très éco­no­mique pour le consom­ma­teur.

En ce mo­ment, c’est la bonne pé­riode pour faire des tra­vaux », ex­plique Ni­co­las Mou­lin, porte-pa­role de pri­me­s­éner­gie.fr. Vient en­suite le Cré­dit d’im­pôt tran­si­tion éner­gé­tique (CITE). Bonne nou­velle, il est cu­mu­lable avec l’offre pré­cé­dente. « Ce cré­dit d’im­pôt cor­res­pond à 30% du reste à charge de vos dé­penses. C’est un taux fixe », ex­plique Ni­co­las Mou­lin. « Hon­nê­te­ment, ce taux est très fa­vo­rable. Il y a quelques an­nées, il était à 10 ou 15 % et n’était ré­ser­vé qu’à des bou­quets de tra­vaux. Là, on peut ré­no­ver comme on le sou­haite. »

Des sub­ven­tions lo­cales

Le CITE est tou­te­fois pla­fon­né à 8 000 € pour une per­sonne cé­li­ba­taire, veuve ou di­vor­cée. Pour un couple, ou les par­te­naires liés par un pacte ci­vil de so­li­da­ri­té (Pacs), sou­mis à une im­po­si­tion com­mune, le mon­tant s’élève à 16 000 €. Ces sommes peuvent être ma­jo­rées pour les per­sonnes à charge, comme les en­fants mi­neurs quand ils sont en­core rat­ta­chés au foyer fis­cal des pa­rents ou les per­sonnes in­va­lides qui vivent sous le même toit. « Cette me­sure est plu­tôt fa­vo­rable aux gens qui ont une ré­si­dence prin­ci­pale et qui veulent la ré­no­ver. Après, les ci­ta­dins qui ha­bitent dans des ap­par­te­ments peuvent l’uti­li­ser pour cer­tains tra­vaux, comme chan­ger leurs fe­nêtres pour une meilleure iso­la­tion », ex­plique An­tho­ny Cal­ci, conseiller en ges­tion de pa­tri­moine in­dé­pen­dant.

Der­nière as­tuce : se ren­sei­gner près de chez soi, au­près de sa com­mune, de son dé­par­te­ment ou de sa ré­gion. La rai­son ? Il existe des sub­ven­tions lo­cales et com­plé­men­taires aux­quelles vous avez droit. Alors, ren­sei­gnez-vous, ce se­rait dom­mage de ne pas en pro­fi­ter.

Le cré­dit d’im­pôt tran­si­tion éner­gé­tique peut ai­der à chan­ger ses fe­nêtres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.