Sur les traces de nos aïeux

La start-up ren­naise Dop­tim veut fa­ci­li­ter les re­cherches

20 Minutes (Rennes) - - Grand Rennes - Jé­rôme Gic­quel

En quête de leurs ra­cines, les Fran­çais sont de plus en plus nom­breux à se pas­sion­ner pour la généalogie. Se­lon un son­dage, 70 % d’entre eux se dé­cla­raient in­té­res­sés par le su­jet. De­puis quelques an­nées, In­ter­net a ré­vo­lu­tion­né et sim­pli­fié la généalogie avec la mise en ligne de mil­lions de do­cu­ments d’ar­chives nu­mé­ri­sés. Si la ma­tière ne manque pas, il n’est pas tou­jours simple en re­vanche de s’y re­trou­ver. Tou­jours se­lon ce même son­dage, 98% des Fran­çais es­timent ain­si que la généalogie prend beau­coup de temps et 86 % que c’est com­pli­qué.

Dis­po­nible cou­rant 2018

Pour le­ver ces freins et faire ga­gner du temps aux gé­néa­lo­gistes, la start-up ren­naise Dop­tim vient de dé­ve­lop­per un lo­gi­ciel bap­ti­sé Ge­nea­fin­der. A la tête de cette so­cié­té, So­phie Tar­di­vel, elle-même pas­sion­née par la généalogie. « J’avais com­men­cé à com­plé­ter mon arbre gé­néa­lo­gique mais j’ai aban­don­né par manque de temps », ra­conte-t-elle. Avec ses équipes spé­cia­li­sées en da­ta science, elle s’est donc at­te­lée à créer un ou­til per­met­tant de fa­ci­li­ter les re­cherches. « Le lo­gi­ciel va ex­traire dans cette base de don­nées gi­gan­tesque celles qui nous in­té­ressent grâce à des al­go­rithmes de re­con­nais­sance d’images », ex­plique So­phie Tar­di­vel. En quelques se­condes, un ma­nus­crit an­cien est dé­cryp­té, évi­tant aux pas­sion­nés de généalogie de se far­cir un long tra­vail fas­ti­dieux. Ac­tuel­le­ment tes­té par une so­cié­té de généalogie d’Ille-et-Vi­laine, le lo­gi­ciel Ge­nea­fin­der de­vrait être ac­ces­sible au grand pu­blic cou­rant 2018 avec à la fois une ver­sion gra­tuite et une ver­sion payante.

De plus en plus de Fran­çais tentent de re­tra­cer leur arbre gé­néa­lo­gique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.