Ne pas faire de zèle en Mo­selle

Pour le Stade Ren­nais, gagner à Metz vau­drait plus qu’un ex­ploit ou deux contre le PSG

20 Minutes (Rennes) - - Rennes Sports - Je­re­my Gou­jon

Tout le monde en parle de­puis le ti­rage au sort des 32es de fi­nale de la Coupe de France. En hé­ri­tant en­core du PSG, le Stade Ren­nais voit se pro­fi­ler un ca­len­drier dan­tesque (deux fois l’OM et Paris et une fois Mo­na­co, d’ici à la mi-jan­vier). Sauf que le match le plus im­por­tant, dans tout ça, se­ra le dé­pla­ce­ment à Metz, sa­me­di (20 h).

Une in­vin­ci­bi­li­té à pré­ser­ver.

Pen­dant long­temps, Saint-Sym­pho­rien a été une terre hos­tile aux Rouge et Noir. Le 18 mars 2006, Yoann Gour­cuff a mis fin à plus de trente-trois ans d’in­suc­cès en Mo­selle. Pa­ra­doxa­le­ment, c’est face aux Gre­nats que Rennes a réa­li­sé la plus belle vic­toire de son his­toire en pre­mière di­vi­sion, loin de ses bases : 1-6 (22 août 1948), re­jointe en­suite par le triomphe de 2001 à Guin­gamp, sur le même score. Autre si­gnal po­si­tif : le FC Metz est, à l’heure ac­tuelle, l’équipe de Ligue 1 contre la­quelle le SRFC pour­suit la plus longue sé­rie d’in­vin­ci­bi­li­té, tous ter­rains confon­dus (douze ren­contres, pour six vic­toires et au­tant de nuls).

Ré­sul­tat né­ga­tif, honte. Se­lon ROUGE Mé­moire, le Stade Ren­nais a af­fron­té le der­nier de la classe à dix­neuf re­prises de­puis dix ans (clas­se­ments éta­blis à par­tir de la 10e jour­née), et n’a ja­mais par­ta­gé les points en ces oc­cur­rences : douze succès, sept re­vers. Une nou­velle contre-per­for­mance, sa­me­di soir, fe­rait désordre. Car, là où l’en­traî­neur Sa­bri La­mou­chi a fait dans le po­li­ti­que­ment cor­rect, mer­cre­di, sur le site of­fi­ciel du SRFC (« Pour l’ins­tant, cette équipe n’a pas trop réus­si à Saint-Sym­pho­rien »), il convient d’énon­cer clai­re­ment les choses : le Metz ver­sion 2017-2018 pos­sède la plus longue sé­rie de dé­faites d’une équipe à do­mi­cile dans l’his­toire de la L1 (huit).

Re­pas­ser de­vant Nantes. Rem­por­ter le der­by de l’Ouest, c’est bien. Pré­cé­der les Ca­na­ris et faire la nique à Wal­de­mar Ki­ta, c’est mieux. Avant la pre­mière de La­mou­chi, le pré­sident nan­tais avait lan­cé ce­ci sur le pla­teau de l’émis­sion « Late Football Club » (Ca­nal+ Sport) : « Où est-ce qu’il est, Rennes, au­jourd’hui ? » À l’époque, le FCN oc­cu­pait dé­jà la 5e place du cham­pion­nat, et comp­tait huit uni­tés de plus que son voi­sin. Leur avance ayant bien di­mi­nué, Clau­dio Ra­nie­ri et ses ra­gaz­zi pour­raient de nou­veau se re­trou­ver der­rière au mo­ment d’ac­cueillir Nice, di­manche (17 h)… si Sa­bri La­mou­chi par­ve­nait à mo­ti­ver ses ouailles. « C’est fa­cile de pré­pa­rer les joueurs à ce genre de match [PSG et OM], es­time le coach fran­co-tu­ni­sien. Le plus dif­fi­cile, c’est de les pré­pa­rer au match à Metz. » Tout est dit.

Le Ren­nais Ra­my Ben­se­bai­ni lors du der­nier Metz-SRFC (1-1), en mars 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.