Une psy­cha­na­lyse avant « The Is­land Cé­lé­bri­tés » ?

M6 lance ce mar­di à 21 h une édi­tion spé­ciale cé­lé­bri­tés de son jeu d’aven­ture «The Is­land», avec quinze per­son­na­li­tés

20 Minutes (Rennes) - - La Une - »Clio Wei­ckert

Après « La Ferme Cé­lé­bri­tés » ou, plus ré­cem­ment, «L’Aven­ture Ro­bin­son» avec Maître Gims et Kend­ji Gi­rac, M6 lance la sai­son 4 de « The Is­land », spé­ciale cé­lé­bri­tés, dès ce mar­di à 21 h. Les heu­reux élus ? Lââm, Sto­my Bug­sy, Pris­cil­la Bet­ti, Ch­ris­tian Ca­li­fa­no, Oli­vier Dion, Ca­mille Cerf, Loui­sy Jo­seph, Emilie Go­mis, Bra­him Zai­bat, Gwen­dal Pei­ze­rat et Amau­ry Le­veaux. Pen­dant quinze jours, la chaîne les a mis au dé­fi de sur­vivre sur une île du Pa­na­ma, le tout cha­peau­té par Mike Horn. Et cette aven­ture a peut-être per­mis à ce pe­tit monde d’éco­no­mi­ser une séance de psy­cha­na­lyse.

« La psy­cha­na­lyse, c’est ai­der les gens à de­ve­nir ce qu’ils sont », se­lon Fran­çoise Dol­to. « Au bout d’un mo­ment, ton masque, tu peux l’en­le­ver, ex­plique la bas­ket­teuse Emilie Go­mis. Il n’y a rien eu à prou­ver entre nous, mais à nous-mêmes. On avait hâte de connaître les per­sonnes, pas les artistes. Sto­my, par exemple, c’était Gilles. »

Pour La­can, « le réel, c’est quand on se cogne. » Et sur cette île du Pa­na­ma, Lââm s’est beau­coup co­gnée, no­tam­ment aux chi­tras, de vi­cieux pe­tits mous­tiques. « On a tous souf­fert des chi­tras, ra­conte-t-elle. Moi, ils m’ont beau­coup ai­mée. Les pi­qûres m’ont im­pres­sion­née, mais ce n’est pas pour ça que j’ai cra­qué. Je me suis sur­tout dit : “Mais qu’estce que je fous là ?” » Une sé­quence spec­ta­cu­laire qui ne de­vrait pas lais­ser les té­lé­spec­ta­teurs in­dif­fé­rents.

«Connais-toi toi-même», di­sait notre ami So­crate. Oui, So­crate était un peu psy­cha­na­lyste avant l’heure. Quoi de mieux que quinze jours au vert pour ap­prendre à se connaître ? « Je l’ai fait pour le dé­fi et l’ex­pé­rience de vie, pour vivre un truc unique, ex­plique le chan­teur Oli­vier Dion (rien à voir avec Cé­line). Peu de per­sonnes ont la chance de faire ça. J’en suis sor­ti gran­di. » Même dis­cours du cô­té du dan­seur Bra­him Zai­bat. « Je l’ai fait pour voir où je pou­vais al­ler, confie ce der­nier. Je vou­lais me tes­ter et voir com­ment je pou­vais vivre en groupe. »

« Dans un monde de sur­plus (…), le seul bien unique, c’est l’amour entre les êtres », ex­pli­quait Fran­çoise Dol­to. Mais sans ce monde de sur­plus, on se barbe. « Au dé­but, il y a l’adap­ta­tion : on va cher­cher à man­ger, trou­ver un en­droit pour dor­mir, ra­conte Emilie Go­mis. Après, il faut ar­ri­ver à faire pas­ser le temps. Ha­bi­tuel­le­ment, on re­garde la té­lé, les té­lé­phones, les ré­seaux so­ciaux… Mais, là-bas, il n’y a plus ces ou­tils et tu es avec ta propre conscience. Il fal­lait qu’on s’oc­cupe le cer­veau, s’ou­vrir aux autres, si­non on al­lait très vite péter un câble. »

« Le dé­sir est in­ex­tin­guible », se­lon La­can. Pour preuve, l’exMiss France Ca­mille Cerf ra­conte : « Jus­qu’à la fin, j’ai cru qu’ils al­laient nous ap­por­ter des barres de cé­réales et des bou­teilles d’eau.

«Mais qu’est-ce que je fous là?» s’est de­man­dé Lââm sur une île du Pa­na­ma.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.