L’hô­pi­tal en mode po­ly­glotte

Une in­fir­mière du CHU a dé­ve­lop­pé un ou­til pour dia­lo­guer avec les pa­tients

20 Minutes (Rennes) - - Grand Rennes - Jé­rôme Gic­quel

Dans les hô­pi­taux, l’ac­cueil de per­sonnes étran­gères n’est pas tou­jours simple. Com­ment de­man­der à un pa­tient ne par­lant pas le fran­çais d’ex­pli­quer ses dou­leurs ou ses an­té­cé­dents mé­di­caux ? Un casse-tête lin­guis­tique au­quel tous les per­son­nels mé­di­caux ont été un jour confron­tés. Pour per­mettre le dia­logue, Ma­rion Ver­da­guer, in­fir­mière au CHU de Rennes, a eu l’idée du site Tra­lel­ho, afin de tra­duire des ques­tions mé­di­cales dans plus de 200 langues. « S’il y a im­pos­si­bi­li­té de com­mu­ni­quer avec le pa­tient ou son en­tou­rage, on ne peut pas po­ser un diag­nos­tic pré­cis et donc soi­gner », in­dique l’in­fir­mière.

Cin­quante phrases tra­duites

Si les hô­pi­taux font sou­vent ap­pel à des tra­duc­teurs, ces der­niers ne sont pas for­cé­ment dis­po­nibles le soir pour des ur­gences. « Quand le pa­tient parle an­glais ou es­pa­gnol, on va réus­sir à trou­ver quel­qu’un dans le ser­vice. Mais si la per­sonne ne parle que le mon­gol ou alors un dia­lecte afri­cain, c’est mis­sion im­pos­sible », sou­ligne Ma­rion Ver­da­guer. Cou­rant 2016, elle s’est donc re­trous­sé les manches pour dé­ve­lop­per cet ou­til avec l’aide d’une com­mu­nau­té d’in­ter­nautes, qui l’ont ai­dée pour la tra­duc­tion d’une cin­quan­taine de phrases mé­di­cales. Grâce au site, une in­fir­mière peut ain­si de­man­der à un pa­tient s’il res­sent des pal­pi­ta­tions en in­do­né­sien ou en fin­nois, et se faire com­prendre. « C’est un confort pour le per­son­nel mé­di­cal, mais sur­tout pour les pa­tients. Ils ar­rivent aux ur­gences avec beau­coup d’ap­pré­hen­sion car ils ne savent pas ce qui va se pas­ser. Le site per­met de les ras­su­rer », in­dique l’in­fir­mière, qui a convain­cu ses col­lègues de l’uti­li­ser. Elle es­père dé­sor­mais que le per­son­nel des autres CHU en au­ra usage. « Le site est à dis­po­si­tion, il ne reste plus qu’à le faire connaître », conclut Ma­rion Ver­da­guer.

Dans les hô­pi­taux, la bar­rière de la langue peut po­ser de graves pro­blèmes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.