La France pète le feu

Spec­ta­cu­laires, in­no­vants et in­ter­gé­né­ra­tion­nels... Les parcs d’at­trac­tions fran­çais voient leur fré­quen­ta­tion aug­men­ter et com­mencent à ex­por­ter leur mo­dèle.

20 Minutes (Strasbourg) - - LA UNE - Delphine Ban­caud

Une an­née 2017 riche en an­ni­ver­saires sym­bo­liques pour plu­sieurs grands parcs d’at­trac­tions fran­çais. Dis­ney­land Pa­ris fête ses vingt-cinq ans, le Fu­tu­ro­scope ses trente ans et le Puy du Fou ses qua­rante ans. Un âge sou­li­gnant leur pé­ren­ni­té et leur suc­cès, qui ne se dé­ment pas d’an­née en an­née. Ain­si, le Puy du Fou ne cesse de pro­gres­ser, le nombre de ses vi­si­teurs ayant bon­di de 30 % en trois ans. En 2016, 2,2 mil­lions de per­sonnes s’y sont pré­ci­pi­té (+8 %), et ce alors que le parc n’est ou­vert que d’avril à juin. Même san­té flo­ris­sante pour le Fu­tu­ro­scope, qui a ac­cueilli 1,9 mil­lion de vi­si­teurs en 2016. Il est ta­lon­né par le parc As­té­rix (1,8 mil­lion de vi­si­teurs en 2016). « Et ces parcs na­tio­naux font des émules, comme le montre, par exemple, la réus­site de parcs d’at­trac­tions plus lo­caux comme La Mer de sable à Er­me­non­ville (Oise) ou France Mi­nia­ture à Elan­court (Yve­lines) », sou­ligne Guy Raf­four, fon­da­teur du ca­bi­net d’études du même nom, spé­cia­li­sé dans le tou­risme.

Un suc­cès que ces temples du loi­sir doivent avant tout à leur es­prit d’in­no­va­tion. « Les parcs in­ves­tissent en moyenne 20 % de leur chiffre d’af­faires dans de nou­velles at­trac­tions. Ils ont aus­si fait la part belle aux tech­no­lo­gies in­no­vantes, comme la réa­li­té vir­tuelle, la 4D, les ho­lo­grammes…», sou­ligne Guy Raf­four. Cette an­née, Dis­ney­land a ain­si lan­cé la ver­sion 3D di­gi­tale de l’at­trac­tion « Star Tours : l’Aven­ture conti­nue » qui en­traîne le spec­ta­teur au coeur de la sa­ga Star Wars. « Nous in­ven­tons de nou­veaux shows. Nous fai­sons aus­si un gros tra­vail d’écoute des vi­si­teurs en uti­li­sant leurs ques­tion­naires de sa­tis­fac­tion et en les in­ter­ro­geant di­rec­te­ment sur le parc », as­sure Ju­lien Kauff­mann, vice-pré­sident de Dis­ney­land Pa­ris. Si les parcs d’at­trac­tions conti­nuent à at­ti­rer au­tant, c’est qu’ils ont su mi­ser sur l’as­pect fa­mi­lial de leur offre. « Nos spec­tacles sont ti­rés de la grande his­toire qui touche toutes les sen­si­bi­li­tés et toutes les gé­né­ra­tions », sou­ligne Ni­co­las de Villiers, le pré­sident du Puy du Fou. Et pour que la vi­site d’un parc d’at­trac­tions de­meure une sor­tie fa­mi­liale, il faut bien évi­dem­ment qu’elle de­meure ac­ces­sible fi­nan­ciè­re­ment. « Le pass coûte en moyenne 30 à 40 € et, pour ce prix, les vi­si­teurs peuvent faire 8 à 10 at­trac­tions. Le rap­port prix/amu­se­ment est com­pé­ti­tif », es­time le spé­cia­liste du tou­risme Guy Raf­four.

« Les parcs font la part belle aux tech­no­lo­gies in­no­vantes. »

Guy Raf­four, spé­cia­liste du tou­risme

Le Fu­tu­ro­scope, qui fête ses 30 ans, a su se mo­der­ni­ser pour être com­pé­ti­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.