Saint-Va­len­tin de der­nière mi­nute

20 Minutes (Strasbourg) - - EVÉNEMENT - Alexis Mo­reau

Vous vous sou­ve­nez quand, la se­maine der­nière, votre moi­tié vous a de­man­dé ce que vous aviez pré­vu pour la Saint-Va­len­tin ? Vous avez ré­pon­du, un peu non­cha­lam­ment : « Un fes­tin in­croyable, ne t’in­quiète pas. » Sur­prise ! La fête de Cu­pi­don c’est au­jourd’hui et vous n’avez rien fait du tout, pas même les courses. Vous êtes mal, très mal ! Mais pas de pa­nique, pour sau­ver votre soi­rée, nous avons contac­té Guillaume Ma­ri­nette, chef et au­teur du livre Juste une pâte à piz­za, pour lui de­man­der com­ment mi­ton­ner un bon re­pas, avec pas grand-chose. Et la pre­mière ré­ponse fut simple : « Il faut être créa­tif et sa­voir dé­tour­ner les clas­siques. ». Donc inu­tile de cou­rir ache­ter les mets les plus raf­fi­nés. « On peut faire un très bon re­pas de Saint­Va­len­tin avec des pro­duits et sa­veurs, de tous les jours, mais il fau­dra tra­vailler la forme pour mar­quer le coup », pré­cise le chef.

Le fro­mage au coeur

Dans cette op­tique, et parce que rien ne vaut un bon exemple, Guillaume Ma­ri­nette nous a sug­gé­ré une pe­tite re­cette à base de neuf­châ­tel (un fro­mage en forme de coeur). « Faites re­ve­nir 100 g de lar­dons et un de­mioi­gnon émin­cé dans une poêle. Ou­vrez le fro­mage en deux dans le sens de l’épais­seur et gar­nis­sez-le avec la pré­pa­ra­tion (n’hé­si­tez pas à ajou­ter d’autres élé­ments comme des poires ca­ra­mé­li­sées, des fruits secs, de l’ail, etc..). Dé­po­sez le tout au centre d’une pâte feuille­tée, puis, à l’aide d’un cou­teau, cou­pez de fines bandes au­tour du fro­mage. Main­te­nant, ra­bat­tez-les sur votre neuf­châ­tel agré­men­té et do­rez l’en­semble au jaune d’oeuf. En­four­nez vingt mi­nutes à 210 °C ». Il ne reste plus qu’à dé­gus­ter. Ouf, la soi­rée est sau­vée !

Vous avez fait de belles pro­messes, c’est le mo­ment d’être à la hau­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.