Les lions ru­gissent à l’ouest

20 Minutes (Strasbourg) - - GRAND STRASBOURG - A. I.

Les fouilles à l’ouest étaient at­ten­dues, tant le sec­teur s’an­non­çait pro­met­teur après de sa­crées dé­cou­vertes en 2015, un peu plus haut dans cette route des Ro­mains. Et pour­tant : « On déses­pé­rait un peu, le bi­lan était maigre », sou­rit Pas­cal Flot­té, res­pon­sable scien­ti­fique d’Ar­chéo­lo­gie Al­sace. Au fi­nal, la fouille pré­ven­tive du chan­tier de l’ex­ten­sion du tram F a li­vré ses se­crets. « C’est ex­cep­tion­nel et le mot n’est pas gal­vau­dé, as­sure l’ex­pert. Ce sont des choses très rares, que l’on re­trouve par­fois mais cas­sées. A Stras­bourg, elles sont re­mar­qua­ble­ment conser­vées. » Les sculp­tures an­tiques dont il est ici ques­tion ont été dé­cou­vertes dans une cave ro­maine. Il s’agit de deux lions sur leur socle ain­si qu’une co­lonne tor­sa­dée. Les deux pre­miers élé­ments mettent les ar­chéo­logues sur « l’hy­po­thèse fu­né­raire. Mais on cherche en­core une ré­fé­rence pour la co­lonne », pour­suit le res­pon­sable scien­ti­fique des fouilles. A quelques mètres de là, An­tea ar­chéo­lo­gie s’ac­tive au­tour d’un four à cé­ra­mique, qui im­pres­sionne par sa di­men­sion. « C’est consé­quent, com­mente Pas­cal Flot­té. On voit le la­bo, les aires de ser­vice, ça ser­vait à de grosses four­nées de cé­ra­miques. » Plus bas, des la­trines ont aus­si été mises à jour. L’en­semble des dé­cou­vertes date d’entre le Ier et le IIIe siècle après J.-C. Soit la meilleure pub pos­sible pour l’ex­po­si­tion « Vivre à Koe­nig­shof­fen à l’époque ro­maine » vi­sible jus­qu’au 31 août au mu­sée ar­chéo­lo­gique de Stras­bourg, afin d’avoir une vi­sion glo­bale du pas­sé mi­li­taire de ce sec­teur ouest.

La co­lonne tor­sa­dée a été trou­vée dans une cave avec deux lions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.