Des mé­de­cins pour l’ins­tau­ra­tion d’un prix plan­cher par uni­té d’al­cool

20 Minutes (Strasbourg) - - ACTUALITÉ -

Chaque an­née en France, l’al­cool est res­pon­sable de 49 000 dé­cès, rap­pellent les si­gna­taires d’un texte pro­po­sant des me­sures pour dé­cou­ra­ger sa consom­ma­tion ex­ces­sive. L’une d’entre elles consis­te­rait à « taxer l’al­cool pro­por­tion­nel­le­ment au conte­nu en grammes d’al­cool et à dé­fi­nir un prix mi­ni­mum de vente par uni­té d’al­cool », quelle que soit la bois­son. Si­gné par des ad­dic­to­logues, des spé­cia­listes de san­té pu­blique ou en­core des pneu­mo­logues, ce texte a été dé­voi­lé lun­di, trois jours après que les mi­nistres de la San­té et de l’Agri­cul­ture ont in­vi­té les re­pré­sen­tants de la pro­fes­sion vi­ti­cole afin de les «as­so­cier aux po­li­tiques pu­bliques de pré­ven­tion». Les si­gna­taires dé­noncent « la dés­in­for­ma­tion soi­gneu­se­ment or­ga­ni­sée par la fi­lière al­cool» et «la puis­sance de lob­bying d’une in­dus­trie qui in­filtre tous les ni­veaux de la so­cié­té (…) jus­qu’au plus haut ni­veau de l’Etat ». Dé­but mars, ils avaient dé­jà in­ter­pel­lé le chef de l’Etat Em­ma­nuel Ma­cron, qui avait confié boire «du vin le mi­di et le soir» et as­su­ré que la loi ne se­rait pas dur­cie sous son man­dat.

Bière, vin... La me­sure concer­ne­rait n’im­porte quelle bois­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.