Les oeuvres de Da­rio Ar­gen­to ga­ran­tissent des fris­sons

Six films du réa­li­sa­teur ita­lien, réa­li­sés entre 1970 et 1987, sont res­sor­tis en salles en ver­sion res­tau­rée, mer­cre­di

20 Minutes (Strasbourg) - - NEWS - Fa­bien Ran­danne

Da­rio Ar­gen­to est sur­nom­mé le « maître de l’hor­reur » et ce­la ne lui plaît pas vrai­ment. « Ce­la me semble ré­duc­teur, j’ai fait beau­coup de films, tous très dif­fé­rents les uns des autres », ex­pli­quait-il à 20 Mi­nutes en 2016. Mer­cre­di, six films du réa­li­sa­teur ita­lien sont res­sor­tis dans les salles fran­çaises en ver­sion res­tau­rée. L’oc­ca­sion de (re)dé­cou­vrir la di­ver­si­té d’une fil­mo­gra­phie qui conti­nue d’in­fluen­cer bien des ci­néastes.

V L’Oi­seau au plu­mage de

cris­tal (1970), le pre­mier. Un écri­vain amé­ri­cain de pas­sage à Rome as­siste à une agres­sion dans une ga­le­rie d’art. Après avoir été in­ter­ro­gé par la po­lice, il dé­cide de me­ner son en­quête.

Pour­quoi faut-il le voir ? Parce que c’est le pre­mier long-mé­trage réa­li­sé par Da­rio Ar­gen­to et que ce coup d’es­sai est un coup de maître. Il est une par­faite in­tro­duc­tion au gial­lo, un sous­genre du cinéma po­li­cier ita­lien des an­nées 1970 qui mêle thril­ler, éro­tisme, vio­lence gra­phique et dé­tails fé­ti­chistes. V Les Fris­sons de l’an­goisse (1975), le thril­ler qua­treé­toiles. Un pia­niste amé­ri­cain est té­moin du meurtre de la pa­ra­psy­cho­logue Hel­ga Ull­man à Tu­rin. Après avoir quit­té la scène de crime, il a l’im­pres­sion qu’un dé­tail im­por­tant lui a échap­pé. Pour­quoi faut-il le voir ? Parce que c’est une porte d’en­trée idéale à la fil­mo­gra­phie d’Ar­gen­to. Le film condense ce qui fait la patte du réa­li­sa­teur : de la poé­sie, de la cruau­té et une maî­trise de l’ef­froi.

V Sus­pi­ria (1977), le chefd’oeuvre. Su­zy, une jeune Amé­ri­caine, ar­rive dans une pres­ti­gieuse école de danse à Fri­bourg. Elle est alors plon­gée dans une at­mo­sphère étrange et in­quié­tante. Pour­quoi faut-il le voir ? Parce que c’est un ja­lon du cinéma fan­tas­tique dont l’in­fluence es­thé­tique se res­sent en­core chez une foule de réa­li­sa­teurs. Si bien que le re­make qu’a réa­li­sé Lu­ca Gua­da­gni­no, dont la sor­tie est pré­vue le 7 no­vembre, est pour beau­coup une hé­ré­sie an­non­cée.

Jes­si­ca Har­per dans Sus­pi­ria, le chef-d’oeuvre du ci­néaste ita­lien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.