In­ci­dent

20 Minutes (Strasbourg) - - GRAND STRASBOURG - A.I.

Di­manche, neuf personnes qui avaient loué un ba­teau élec­trique sans per­mis pour na­vi­guer sur l’Ill ont cha­vi­ré. Plus de peur que de mal : trois d’entre elles ont été trans­por­tées à l’hô­pi­tal mais pour des plaies lé­gères ou pour contrôle après être tom­bées à l’eau. C’est là, néan­moins, le pre­mier ac­ci­dent de cette nou­velle ac­ti­vi­té flu­viale pro­po­sée à Stras­bourg. Sorte de rap­pel pour se sou­ve­nir que l’ac­ti­vi­té n’est pas to­ta­le­ment sans dan­ger. « A chaque fois qu’il y a quelque chose de nou­veau, ce­la en­traîne in­évi­ta­ble­ment des risques, sou­ligne Jean-Bap­tiste Ger­net, ci­tant entre autres la lep­to­spi­rose lors des bai­gnades en eau libre du type Open Swim Stars. Mais de la même ma­nière que cir­cu­ler à vé­lo ou en voi­ture en­traîne des risques. » Il est vrai que sur les mil­liers de personnes ve­nues tes­ter la lo­ca­tion des ba­teaux élec­triques à Stras­bourg chez l’un des deux opé­ra­teurs de la ville (Ma­rin d’eau douce et Cap­tain Bret­zel) – 15000 à 20000 se­lon les es­ti­ma­tions à la louche de l’élu – tout le monde ne peut pas avoir le pied ma­rin. Et le brie­fing d’un quart d’heure sur les règles de bases à suivre ne peut pas for­cé­ment faire de mi­racles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.