Un tré­sor avant Cham­pol­lion

20 Minutes (Strasbourg) - - DIX NEWS -

« Chaque fois que je tourne une page, je fais des dé­cou­vertes », confie Fran­ces­co Ti­ra­drit­ti, égyp­to­logue ita­lien. Il exa­mine le The­sau­rus Hye­ro­gly­phi­co­rum, un trai­té d’égyp­to­lo­gie da­tant de 1610, soit deux cents ans avant le dé­cryp­tage des hié­ro­glyphes par Cham­pol­lion. Le vo­lume a été dé­cou­vert il y a deux ans par ha­sard dans la bi­blio­thèque pa­tri­mo­niale d’Ajac­cio (Corse). De­puis, il a pu être res­tau­ré et ex­per­ti­sé. « C’est un livre ex­cep­tion­nel parce que c’est le pre­mier livre d’égyp­to­lo­gie », ex­plique-t-il. Il pour­suit : « Il y a quatre ou cinq pages qui vont chan­ger l’his­toire de notre ci­vi­li­sa­tion comme nous la conce­vons. On sait que la Re­nais­sance ita­lienne s’ap­puyait sur la Rome an­tique et la Grèce an­cienne, mais on n’a pas pris en compte l’ap­port que l’Egypte an­cienne a eu pour notre culture. » Il n’existe que huit exem­plaires de cet ou­vrage dans le monde, mais ce­lui­ci a 29 pages contre 24 ou 25 pages dans les autres.

2 Des bulles bu­vables en ape­san­teur

Boire du cham­pagne dans l’es­pace, c’est dé­sor­mais pos­sible, en théo­rie. Un jeune de­si­gner fran­çais, Oc­tave de Gaulle, a conçu une bou­teille spé­ciale pour per­mettre à ce breu­vage de s’ac­com­mo­der de l’ape­san­teur. Elle se­ra pré­sen­tée mer­cre­di lors d’un vol de l’Air­bus Zé­ro-G (zé­ro gra­vi­té) qui en­chaî­ne­ra une sé­rie de pa­ra­boles pendant les­quelles l’ap­pa­reil se­ra briè­ve­ment en ape­san­teur. Cette in­no­va­tion ne de­vrait pas pro­fi­ter aux as­tro­nautes pro­fes­sion­nels : l’al­cool est in­ter­dit à bord de la Sta­tion spa­tiale in­ter­na­tio­nale.

3 On en fait un fro­mage de­puis 7200 ans

Les êtres humains font du fro­mage non pas de­puis 5 000 ans, comme on le croyait, mais de­puis 7200 ans. Des cher­cheurs in­ter­na­tio­naux ont exa­mi­né des po­te­ries de Croa­tie et y ont dé­cou­vert des restes du pro­duit lai­tier fer­men­té, rap­porte Li­bé­ra­tion.

4 Il fait tout pour re­trou­ver Ni­cole

Après avoir ren­con­tré une Ni­cole lors d’une soi­rée, un étu­diant ca­na­dien a dé­ci­dé de la re­trou­ver alors qu’elle lui avait don­né un faux nu­mé­ro. Il a alors envoyé un mail à toutes les Ni­cole de l’uni­ver­si­té de Cal­ga­ry (Canada). Sauf que la prin­ci­pale concer­née est une Néer­lan­daise en programme d’échange, et n’a pas de cour­riel af­fi­lié à l’uni­ver­si­té ca­na­dienne. En re­vanche, les autres en ont pro­fi­té pour nouer des liens. Fi­na­le­ment, la « vraie Ni­cole » a eu vent de l’af­faire par une amie et a in­vi­té le jeune homme à boire un verre.

5 Les frais de sco­la­ri­té of­ferts à 100 ans

Pour at­ti­rer da­van­tage d’étu­diants, une uni­ver­si­té ja­po­naise a dé­ci­dé d’of­frir des ta­rifs dé­gres­sifs se­lon l’âge des ins­crits, al­lant jus­qu’à of­frir leur sco­la­ri­té aux cen­te­naires, rap­porte le quo­ti­dien nip­pon The Asa­hi Shim­bun. L’uni­ver­si­té Ha­na­zo­no de Kyo­to (Ja­pon) a mis en place un sys­tème ori­gi­nal de bourses qui vise les ac­tifs (ou re­trai­tés) re­pre­nant des études ain­si que les étu­diants s’ins­cri­vant en cours de cur­sus via des équi­va­lences. Ces deux ca­té­go­ries peinent à at­ti­rer plus de dix étu­diants chaque an­née lors du concours d’en­trée. Un can­di­dat ayant la cin­quan­taine se ver­ra ain­si of­frir une re­mise de 50 % sur les frais de sco­la­ri­té an­nuels de 800 000 yens (6 200 €), pendant une du­rée al­lant jus­qu’à quatre ans. Les ins­crits sexa­gé­naires au­ront droit à 60 % de ré­duc­tion, et ain­si de suite, jus­qu’à la gra­tui­té à 100 ans.

6 Deux eu­ros joués, un mil­lion de ga­gné

Une femme a rem­por­té 1 254 331,58 € sa­me­di au ca­si­no de Ca­bourg (Cal­va­dos), rap­porte Ouest-France. Elle avait seule­ment in­sé­ré une pièce de 2 € dans une ma­chine à sous. « C’est notre pre­mière mil­lion­naire à Ca­bourg, s’est ré­joui Thi­bault Lan­glois, l’un des res­pon­sables du ca­si­no de la sta­tion bal­néaire. C’est vrai­ment ex­cep­tion­nel (…). D’ha­bi­tude un jack­pot se si­tue entre 20 000 € et 40 000 €. »

7 Mo­schi­no a do­ré­na­vant du chien

Mo­schi­no se lance dans les vê­te­ments pour chien. La marque de luxe ita­lienne l’a an­non­cé sur son compte Ins­ta­gram, sa col­la­bo­ra­tion avec H&M se­ra l’oc­ca­sion de pro­po­ser, no­tam­ment, des sweat-shirts pour nos amis ca­ni­dés. Les im­pri­més et les cou­leurs qui ha­billent d’or­di­naire les êtres humains se­ront au ren­dez­vous pour les chiens aus­si. La col­lec­tion cap­sule se­ra dis­po­nible à par­tir du 8 no­vembre en ligne et dans les ma­ga­sins.

8 L’em­pire Ky­lie Jen­ner a de l’ave­nir

Ky­lie Jen­ner va de­ve­nir la plus jeune mil­liar­daire au­to­di­dacte de l’his­toire, et elle a dé­jà pen­sé à sa suc­ces­sion. Elle ai­me­rait lé­guer son em­pire à sa fille Stor­mi. La fon­da­trice de Ky­lie Cos­me­tics sou­haite éga­le­ment lui ap­prendre à être femme d’af­faires. A seule­ment 21 ans, elle pèse dé­jà, se­lon Forbes, 900 mil­lions de dol­lars (en­vi­ron 712 mil­lions d’eu­ros).

9 Nos in­ter­nautes ont du ta­lent C’est twee­té! 10

« Dis tu penses que les gens mau­vais en gram­maire/or­tho­graphe ils pensent avec des fautes ? C’est une vraie ques­tion » El­sa Roses

Un exem­plaire d’un des plus vieux trai­tés d’égyp­to­lo­gie a été re­trou­vé en Corse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.