For­ma­tion

20 Minutes (Strasbourg) - - MAGAZINE - A. C.

Outre les sa­la­riés, le compte per­son­nel de for­ma­tion (CPF) in­té­resse aus­si les micro-en­tre­pre­neurs et en­tre­prises in­di­vi­duelles clas­siques, pour des cer­ti­fi­ca­tions tech­niques (comp­ta­bi­li­té, trans­port…).

Mais ce dis­po­si­tif concerne en ma­jo­ri­té les chô­meurs. De­puis sa créa­tion en 2015, sur les 550 000 ap­pre­nants, 320 000 étaient des de­man­deurs d’em­ploi. « En moyenne, un de­man­deur d’em­ploi doit at­tendre sept mois pour ac­cé­der à la for­ma­tion. Il faut di­vi­ser ce dé­lai par trois », tem­père Guillaume Huot, vice-pré­sident de la Fé­dé­ra­tion de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle.

Autre sta­tut par­ti­cu­lier, les in­ter­mit­tents du spectacle. Au­jourd’hui, ils cré­ditent comme les autres, en fonc­tion des heures de tra­vail sur une an­née. La ré­forme pré­voit de don­ner les mêmes droits aux per­sonnes à temps par­tiel qu’à celles à temps plein. « Est-ce que ce­la va concer­ner les in­ter­mit­tents ? Nous ne sa­vons pas en­core », note Yas­mi­na Had­dou-Es­som ré­dac­trice en chef chez Stu­dy­ra­ma.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.