La bio­mé­trie au self passe mal

20 Minutes (Toulouse) - - Grand Toulouse -

Il y a quelques jours, les pa­rents des élèves du col­lège Jo­li­mont ont re­çu un cour­rier. La di­rec­tion de l’éta­blis­se­ment aver­tis­sait que le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion avait ap­prou­vé le 6 juillet « l’uti­li­sa­tion d’un lec­teur bio­mé­trique pour l’iden­ti­fi­ca­tion des élèves de­mi-pen­sion­naires lors de leur pas­sage au self­ser­vice ». Adieu les cartes de can­tine, les élèves de­vront bien­tôt va­li­der leur pas­sage grâce à un code et au contour de leur main. « J’ai trou­vé la me­sure très exa­gé­rée, on ne rentre pas dans un tech­no-centre avec des don­nées ul­tra­sen­sibles. Et si je ne signe pas, mon fils ne pour­ra pas man­ger avec ses co­pains à la can­tine, il de­vra man­ger en dé­but ou fin de ser­vice », s’énerve An­toine, un père de fa­mille qui ne man­que­ra pas d’abor­der la ques­tion lors d’une réunion ce jeu­di soir.

Flui­di­fier l’ac­cès

C’est ce der­nier point qui dé­range aus­si la pré­si­dente de la FCPE Mi­di-Py­ré­nées, Hé­lène Rouch. « Sur le prin­cipe nous ne sommes pas contre l’en­trée de la bio­mé­trie à l’école si c’est sé­cu­ri­sé, c’est une évo­lu­tion tech­no­lo­gique et ce­la existe dé­jà sur les smart­phones. Par contre, il faut faire en sorte que sa mise en place ne se fasse pas au dé­tri­ment des en­fants », in­siste cette re­pré­sen­tante des pa­rents. La di­rec­tion a re­con­nu une for­mu­la­tion mal­adroite dans le cour­rier, mais a jus­ti­fié la mise en place de ce sys­tème pour flui­di­fier l’ac­cès à la can­tine et évi­ter ain­si des sou­cis aux élèves lorsque ces der­niers ont ou­blié leur carte, ce qui s’est pro­duit près de 1500 fois l’an der­nier.

Une borne bio­mé­trique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.