« On ne peut plus par­ler avec les usa­gers »

Ré­my contrô­leur des fi­nances pu­bliques

20 Minutes (Toulouse) - - AC­TUA­LI­TÉ -

« Avant, nous avions le temps de voir un dos­sier dans sa glo­ba­li­té, d’ex­pli­quer les choses aux usa­gers. Main­te­nant, on nous dit qu’il faut leur ré­pondre en cinq mi­nutes au gui­chet, trois mi­nutes au té­lé­phone, et une mi­nute par cour­riel. Comme ils n’ar­rivent pas à nous contac­ter à dis­tance, les gens se dé­placent. Mais comme il y a moins d’ef­fec­tifs, on ne peut en ou­vrir que deux gui­chets. De fait, l’at­tente est beau­coup plus longue : en pé­riode d’af­fluence, on peut fa­ci­le­ment dé­pas­ser les quatre heures. Les usa­gers sont, et on les com­prend, beau­coup plus éner­vés qu’avant, ce qui en­traîne une mul­ti­pli­ca­tion des in­ci­vi­li­tés. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.