Dix vé­ri­tés qui sont bonnes à lire

Sa­viez-vous que 80% des han­di­caps sont in­vi­sibles et sur­viennent au cours de la vie ?

20 Minutes (Toulouse) - - HANDICAP -

12 mil­lions de Fran­çais concer­nés

Oui, se­lon l’Ins­ti­tut na­tio­nal de la sta­tis­tique et des études éco­no­miques (In­see), 12 mil­lions de Fran­çais sont tou­chés par un han­di­cap. Bien sûr, ce chiffre re­groupe sous un même en­semble des réa­li­tés mul­tiples, par­fois très éloi­gnées les unes des autres. Gilles Bar­bier, fon­da­teur d’Han­di­cap.fr, ac­quiesce : « Le spectre est large, tout

2 Un han­di­cap in­vi­sible

Der­rière l’image d’Epi­nal de l’homme dans son fau­teuil rou­lant, se cache une mul­ti­tude de si­tua­tions. En ef­fet, 80% des han­di­caps sont dits « in­vi­sibles ». « Troubles mus­cu­los­que­let­tiques, dé­fi­ciences vi­suelles et au­di­tives, sclé­rose en plaques, dys­praxie, ma­la­die de Crohn... Qui peut être cer­tain en voyant une per­sonne qu’elle n’est pas en si­tua­tion de han­di­cap ? », in­ter­roge Gilles Bar­bier. Des gênes im­per­cep­tibles né­ces­si­tant par­fois de longues ex­pli­ca­tions. comme le de­gré de han­di­cap. » Avant de sou­li­gner qu’« une per­sonne sur quatre se­ra, à un mo­ment ou un autre, con­fron­tée à un trouble psy­chique, ce qui per­met de com­prendre à quel point ce su­jet concerne cha­cun d’entre nous. C’est là, le coeur de la ques­tion. 80% des han­di­caps sur­viennent au cours de la vie. Le jour où nous au­rons com­pris ce­la, nous au­rons fait un grand pas en avant. » A pré­sent, vous le sa­vez, et c’est dé­jà ça.

3 Re­con­nais­sance des tra­vailleurs han­di­ca­pés

Do­cu­ment confi­den­tiel, la re­con­nais­sance de la qua­li­té de tra­vailleur han­di­ca­pé (RQTH) per­met à tout sa­la­rié en si­tua­tion de han­di­cap de bé­né­fi­cier d’amé­na­ge­ments, aus­si bien pour le poste de tra­vail, l’ac­cès aux lo­caux ou en­core les ho­raires de pré­sence. La RQTH rend éga­le­ment pos­sible une en­trée plus simple dans la fonc­tion pu­blique. Soit grâce à des concours amé­na­gés, soit par recrutement contrac­tuel spé­ci­fique.

4 In­ser­tion et di­ver­si­té : un ob­jec­tif à 6%

De­puis 2005, la loi oblige toute en­tre­prise em­ployant au moins vingt sa­la­riés à re­cru­ter, à plein-temps ou pas, des tra­vailleurs han­di­ca­pés dans une pro­por­tion de 6% de l’ef­fec­tif to­tal du per­son­nel de l’en­tre­prise. Un texte qui « a per­mis de faire d’énormes pro­grès et de chan­ger les idées re­çues », note Ni­co­las Bis­sar­don.

Des tra­vailleurs han­di­ca­pés condi­tion­nant des sacs à sa­pin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.