La rou­geole, pas si bé­nigne que ça

20 Minutes - - ACTUALITÉ - Oi­ha­na Ga­briel

Se­lon les der­niers chiffres de San­té pu­blique France, il y a eu au­tour de 400 cas de rou­geole dé­cla­rés de­puis jan­vier. Contre 79 sur toute l’an­née 2016… Mais on est en­core loin de l’épi­dé­mie de 2008-2012, où 24 000 cas ont été re­cen­sés. Comment ex­pli­quer cette re­cru­des­cence ? « Cer­taines per­sonnes ne sont pas vac­ci­nées [85 % de celles qui ont été at­teintes], il y a aus­si des voya­geurs qui peuvent trans­mettre cette ma­la­die », pré­cise Ca­the­rine Gou­jon, mé­de­cin à l’Ins­ti­tut Pas­teur. Le pro­blème, c’est que cette ma­la­die « pro­voque une baisse d’im­mu­ni­té qui peut en­traî­ner des com­pli­ca­tions pul­mo­naires ou neu­ro­lo­giques, pré­vient Ca­the­rine Gou­jon. Jus­qu’à 6 % des pa­tients dé­ve­loppent une pneu­mo­pa­thie et, dans 1 cas sur 1 000, une en­cé­pha­lite. » Autre risque, beau­coup plus rare et dont on ne parle ja­mais, ce­lui de contrac­ter « une paen­cé­pha­lite sclé­ro­sante, qui peut ap­pa­raître dix ans après la ma­la­die et en­traî­ner une at­teinte neu­ro­lo­gique dé­gé­né­ra­tive ir­ré­ver­sible ». En­fin, par­ti­cu­liè­re­ment conta­gieuse, car elle se trans­met par voie aé­rienne, « la rou­geole peut conta­mi­ner jus­qu’à 17 per­sonnes, contre 3 pour la grippe », sou­ligne De­nise An­to­na, mé­de­cin pour San­té pu­blique France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.