Le mythe Go­dard re­vi­si­té par Mi­chel Ha­za­na­vi­cius

20 Minutes - - CINÉMA - C. V.

Louis Gar­rel a fait sen­sa­tion au Fes­ti­val de Cannes en in­car­nant Jean-Luc Go­dard dans Le Re­dou­table de Mi­chel Ha­za­na­vi­cius. Cette co­mé­die est ins­pi­rée d’un livre d’Anne Wia­zem­sky, muse du ci­néaste de la Nou­velle Vague, qui fut son épouse en plein Mai1968. « Nous n’avons cher­ché à faire ni un bio­pic ni un do­cu­men­taire, ex­plique Louis Gar­rel à 20 Mi­nutes. Mi­chel a mis en avant cer­tains traits re­con­nais­sables de Go­dard. Il m’avait même fait un cro­quis re­pré­sen­tant ses che­veux en ba­taille et ses lu­nettes pour m’ins­pi­rer. » Le co­mé­dien a pris un plai­sir lu­dique à li­vrer une com­po­si­tion haute en cou­leur du ci­néaste qui mène la vie dure à sa com­pagne, in­car­née par Sta­cy Mar­tin. Le réa­li­sa­teur de The Ar­tist n’an­gé­lise pas Jean-Luc Go­dard. Il le montre comme un homme brillant,dont la mau­vaise foi est si mo­nu­men­tale qu’elle pour­rait être ex­po­sée dans un mu­sée. « Mi­chel aime les per­son­nages qui ac­ceptent d’être seuls contre tous. Go­dard s’ins­crit dans cette tra­di­tion. » Le sep­tième art est évi­dem­ment au centre du ré­cit. Louis Gar­rel s’est pen­ché sur les oeuvres réa­li­sées par JLG à la fin des an­nées 1960. « Ce­la m’a ai­dé à com­prendre cette époque où les couples pou­vaient rompre parce qu’ils n’ai­maient pas le même film. Ce­la semble dé­li­rant au­jourd’hui », s’amuse l’ac­teur. Les duos res­te­ront sans doute unis par le rire en sor­tant de la pro­jec­tion du Re­dou­table.

Louis Gar­rel in­carne le réa­li­sa­teur de La Chi­noise, dans les an­nées 1960.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.