Le Pro­pe­cia en af­fecte plus d’un

20 Minutes - - SANTÉ - Oi­ha­na Ga­briel

« Le pro­blème, comme sou­vent avec la mé­de­cine, c’est que j’ai l’im­pres­sion d’avoir ser­vi de co­baye », té­moigne Ma­rio, un in­ter­naute en co­lère contre les ef­fets se­con­daires du Pro­pe­cia, un re­mède an­ti-cal­vi­tie qui sou­lève bien des craintes. Alors qu’une ac­tion a été lan­cée contre le Pro­pe­cia aux Etats-Unis en 2012, une as­so­cia­tion fran­çaise ré­flé­chit éga­le­ment à at­ta­quer son fa­bri­cant, le la­bo­ra­toire Merck, rap­porte Le Pa­ri­sien. Et pour cause. L’Agence na­tio­nale de sé­cu­ri­té du mé­di­ca­ment (ANSM) vient d’aler­ter mé­de­cins et pa­tients sur les ef­fets in­dé­si­rables de ce mé­di­ca­ment. Ce der­nier peut pro­vo­quer des troubles de la sexua­li­té et des dé­pres­sions. « J’ai ef­fec­ti­ve­ment ob­ser­vé une lé­gère baisse de la li­bi­do. C’est un ef­fet qui était in­di­qué dès le dé­but sur la no­tice dans les ef­fets se­con­daires po­ten­tiels. Peut-être une lé­gère aug­men­ta­tion du vo­lume mam­maire : c’est un ef­fet se­con­daire par­fois ci­té. Mais pas de pro­blème psy­cho­lo­gique », té­moigne Vincent qui prend ce mé­di­ca­ment de­puis dix-huit ans. Autre source d’in­quié­tude : la fer­ti­li­té. Un in­ter­naute, qui a ar­rê­té au bout d’un mois après des dou­leurs aux tes­ti­cules, s’in­quiète : « J’es­père que je n’au­rai pas de pro­blème pour avoir des en­fants. » Pas moins de 30 000 hommes pren­draient du Pro­pe­cia en France.

Ce mé­di­ca­ment pro­vo­que­rait des troubles sexuels et psy­chiques.

Le Pro­pe­cia lutte contre la cal­vi­tie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.