À sur­veiller

4x4 Magazine - - Essai Occasion -

Car­ros­se­rie

A l'image de tous les vé­hi­cules si­gnés Toyo­ta, a for­tio­ri lors­qu'ils sont ré­cents, le RAV4 af­fiche, à l'égard de toutes formes de cor­ro­sion plus ou moins sour­noises, un mé­pris qui confine à la morgue. Son in­sen­si­bi­li­té à la rouille est d'au­tant plus grande qu'il s'agit d'une struc­ture mo­no­coque. Pour la forme, on se li­vre­ra à un exa­men des pas­sages de roues et des seuils de portes. Et, plus sé­rieu­se­ment, des at­taches du lourd hayon ar­rière qui peuvent, lors­qu'il a été trop sou­vent (et/ou trop long­temps) ou­vert, avoir pris du jeu.

In­té­rieur

Concer­nant l'ha­bi­tacle, on peut sans crainte faire les mêmes re­marques que pour la car­ros­se­rie. Tou­te­fois, et en dé­pit des gros pro­grès ac­com­plis sur le RAV4 de qua­trième gé­né­ra­tion, on re­gret­te­ra la qua­li­té moyenne des ma­té­riaux em­ployés, et le ni­veau de la fi­ni­tion, qui est un peu en re­trait sur ce­lui des prin­ci­paux concur­rents, d'au­tant plus que, si la pré­sen­ta­tion reste flat­teuse, le prix de vente du RAV4 jus­ti­fie­rait da­van­tage d'égards en­vers les ac­qué­reurs !

Mo­teur

Toyo­ta n'oc­cu­pant pas sans rai­son l'une des po­si­tions de pointe au hit-pa­rade mon­dial de la fia­bi­li­té, le D-4D 2,2 litres a, de­puis belle lu­rette, fait ses preuves dans ce do­maine ! D'ailleurs, il sup­porte sans bron­cher des puis­sances bien su­pé­rieures, comme l'a prou­vé sa ver­sion por­tée à 177 che­vaux…

Trans­mis­sion

Même s'il n'est pas ex­clu de ren­con­trer des phé­no­mènes de sif­fle­ments in­tem­pes­tifs, voire quelques à-coups peu agréables, la trans­mis­sion, par ailleurs très ef­fi­cace, est exempte de sou­cis. Par contre, la com­mande de la boîte de vi­tesses a sou­vent ten­dance à dur­cir au fil du temps, ce qui mé­ri­te­ra une vé­ri­fi­ca­tion sé­rieuse. A no­ter qu'à la boîte mé­ca­nique à six rap­ports, dé­jà vue sur le « phase III », s'ajoute ici la pos­si­bi­li­té d'ob­te­nir une in­té­res­sante boîte au­to­ma­tique.

Sus­pen­sions/freins

Bien que l'uti­li­sa­tion nor­male de la plu­part des SUV les mette à l'abri du phé­no­mène, les élé­ments de sus­pen­sion à roues in­dé­pen­dantes peuvent avoir souf­fert d'un usage en tout-ter­rain, même rou­lant. Il est es­sen­tiel de vé­ri­fier l'état des tri­angles et de leurs at­taches, et d'es­sayer le vé­hi­cule pour consta­ter qu'il roule bien droit ! Les phé­no­mènes de cla­que­ment au ni­veau des freins ar­rière re­le­vés sur les RAV4 « II » et « III » ont dis­pa­ru.

La car­ros­se­rie bé­né­fi­cie de pro­tec­tions per­met­tant au RAV4 de bien sup­por­ter une uti­li­sa­tion ur­baine.

Dans sa ver­sion 150 ch, le D-4D n’est pas trop sol­li­ci­té et af­fiche donc une belle fia­bi­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.