L’On Ba­lance Vo­lume (OBV)

Action Future - - Analyse Technique -

L’OBV est un in­di­ca­teur pré­cur­seur des re­tour­ne­ments de ten­dance qui cherche à iden­ti­fier des si­tua­tions d’ac­cu­mu­la­tion ou de dis­tri­bu­tion. « Les vo­lumes sont la va­peur qui fait sif­fler le train » évo­quait son créa­teur, Jo­seph Gran­ville. L’OBV est le plus connu des in­di­ca­teurs de vo­lume, il sert à me­su­rer la pres­sion ache­teuse et ven­deuse des vo­lumes en fonc­tion du com­por­te­ment des prix. Il se cal­cule sim­ple­ment en ajou­tant le vo­lume du jour si les prix sont en hausse et en sous­trayant ce même vo­lume si les prix sont en baisse. De par sa construc­tion, l’OBV n’est pas un in­di­ca­teur bor­né (de 0 à 100). Par consé­quent, les struc­tures dé­ve­lop­pées sur les ex­trêmes sont plus per­ti­nentes que la simple lec­ture de ses ni­veaux ab­so­lus. Si la séance est haus­sière : OBV t = OBV t-1 + Vol t Si la séance est bais­sière : OBV t = OBV t-1 – Vol t Il existe plu­sieurs fa­çons de lire l’OBV, mais son prin­ci­pal in­té­rêt est d’ex­ploi­ter des si­tua­tions de di­ver­gence avec les cours. Une ten­dance haus­sière sur les cours alors que l’OBV ré­gresse si­gni­fie que les cours montent sans réel élan, sim­ple­ment par l’ab­sence de ven­deurs. Toute di­ver­gence doit aler­ter sur la fra­gi­li­té de la ten­dance en cours. Le tra­cé de ca­naux de ten­dance sur l’OBV a aus­si ses adeptes qui consi­dèrent que les rup­tures de ten­dance sur l’OBV pré­cèdent celles des cours. En­core lar­ge­ment uti­li­sé, l’OBV a de nom­breux ré­frac­taires qui jugent sa construc­tion ar­bi­traire : on at­tri­bue la même im­por­tance aux vo­lumes, que la va­ria­tion soit éle­vée ou mar­gi­nale. Et quelle fia­bi­li­té lui ac­cor­der sur des titres qui passent la ma­jeure par­tie de Pour ré­pondre à ces cri­tiques, l’OBV a été re­vu à plu­sieurs re­prises. Ain­si l’Ac­cu­mu­la­tion/dis­tri­bu­tion Vo­lume (ADV) de Marc Chai­kin in­tègre dans sa for­mule la vo­la­ti­li­té ob­ser­vée en séance. Cet in­di­ca­teur n’oc­troie aux haus­siers et bais­siers qu’une par­tie des vo­lumes de la séance, en fonc­tion de la po­si­tion du cours de clô­ture par rap­port au cours moyen de la séance. Si le cours de clô­ture est su­pé­rieur au cours mé­dian, l’ADV est po­si­tif. Si la clô­ture est in­fé­rieure au cours mé­dian, l’ADV est né­ga­tif. ADV j= [((C-B)-(H-C)) / 2(H-B)] x V + ADV j-1 ADV j=ADV du jour, ADV j-1 =ADV de la veille H : Haut B=Bas C=clô­ture V=vo­lume

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.