…Ou mar­chés non ré­gle­men­tés.

Action Future - - Opinions -

Fon­dé par Euronext, Al­ter­next vient de fê­ter ses dix ans d’exis­tence. Ce mar­ché bour­sier des­ti­né à ac­cueillir les PME dont la ca­pi­ta­li­sa­tion est in­fé­rieure à 100 mil­lions d’eu­ros est ins­pi­ré de l’Al­ter­na­tive In­vest­ment Mar­ket (AIM). En condi­tion­nant l’ad­mis­sion à la dé­mons­tra­tion d’une via­bi­li­té éco­no­mique et d’un mi­ni­mum d’an­cien­ne­té et en im­po­sant le sui­vi de l’émet­teur par un con­seil pro­fes­sion­nel pen­dant deux ans (« lis­ting spon­sor ») tout en fai­sant bé­né­fi­cier la so­cié­té d’une re­la­tive sou­plesse dans l’in­for­ma­tion don­née aux in­ves­tis­seurs, Al­ter­next (dé­fi­ni par la ré­gle­men­ta­tion comme un « sys­tème mul­ti­la­té­ral de né­go­cia­tion or­ga­ni­sé ») s’ins­crit ain­si à mi-che­min entre le mar­ché ré­gle­men­té Euronext et le Mar­ché Libre. Ce der­nier n’im­pose qua­si­ment au­cune contrainte ré­gle­men­taire aux so­cié­tés co­tées et, en re­tour, ne ga­ran­tit pas de pro­tec­tion aux in­ves­tis­seurs (pas d’offre pu­blique obli­ga­toire en cas de ces­sion de contrôle etc.). Cer­tains abus peuvent en ré­sul­ter. Concur­rent d’Al­ter­next, Al­ter­na­ti­va.fr est un SMN ex­ploi­té par AM France. Se pré­sen­tant comme le pre­mier « Crowd­fun­der Equi­ty de France », avec 31 mil­lions d’eu­ros le­vés en equi­ty de­puis 2008, il s’adresse à de jeunes en­tre­prises et ne condi­tionne pas leur ad­mis­sion à une an­cien­ne­té ou des per­for­mances fi­nan­cières. Les in­ves­tis­seurs ne bé­né­fi­cient pas non plus des mêmes ga­ran­ties de trans­pa­rence et d’équi­té que sur Al­ter­next. En tout état de cause, quel que soit le mar­ché concer­né, un pros­pec­tus, sou­mis à vi­sa de l’AMF, doit être ré­di­gé et il ap­par­tient à l’in­ves­tis­seur d’exa­mi­ner at­ten­ti­ve­ment ce do­cu­ment (en par­ti­cu­lier la ru­brique re­la­tive aux risques) avant de sous­crire à l’opé­ra­tion. En par­ti­cu­lier, il im­porte d’avoir à l’es­prit que toutes les places bour­sières dé­diées aux PME souffrent d’une vo­la­ti­li­té des cours im­por­tante et d’une forte illi­qui­di­té des titres.

Le mar­ché Hors Cote, an­cêtre du Mar­ché Libre, a été très ac­tif et s’est for­te­ment dé­ve­lop­pé en ou­vrant la voie du fi­nan­ce­ment des PME avec l’ac­tion­na­riat in­di­vi­duel jus­qu’à la fer­me­ture des Bourses ré­gio­nales en 19911. Le Mar­ché Libre a l’avan­tage de ne pas être rè­gle­men­té. Les en­tre­prises ne sont sou­mises qu’aux obli­ga­tions pré­vues par le Code de com­merce. Il est donc simple d’ac­cès avec l’ac­com­pa­gne­ment d’un Lis­ting Spon­sor agréé par Euronext. Il est ce­pen­dant à dé­plo­rer que, fort de cette ab­sence de règles, une fois co­tées, la plu­part des so­cié­tés n’ont ni po­li­tique de com­mu­ni­ca­tion fi­nan­cière ni stra­té­gie d’aug­men­ta­tion du flot­tant. Ce qui en­traîne une ab­sence qua­si to­tale de li­qui­di­té de leurs titres. Cette si­tua­tion consti­tue un vé­ri­table pa­ra­doxe au re­gard des avan­tages que doit ap­por­ter la co­ta­tion en Bourse : no­to­rié­té, vi­si­bi­li­té, réa­li­sa­tion de le­vées de fonds et ins­tru­ment de li­qui­di­té pour les ac­tion­naires. En ef­fet, sur les 267 en­tre­prises ins­crites, une soixan­taine cotent ré­gu­liè­re­ment avec des échanges une ou plu­sieurs fois par se­maine, une cin­quan­taine ont une co­ta­tion une fois par mois et en­vi­ron cin­quante ins­crivent un cours par se­mestre. Les autres, soit le plus grand nombre, ne cotent pra­ti­que­ment ja­mais. En­fin, une ving­taine de so­cié­tés sont en li­qui­da­tion et fi­gurent tou­jours sur la cote sans au­cun signe pour les dis­tin­guer des autres so­cié­tés. Afin de cré­di­bi­li­ser à nou­veau le Mar­ché Libre, nous sol­li­ci­tons Euronext de re­ti­rer de la cote (ou tout au moins les iso­ler dans une sous-ca­té­go­rie) les so­cié­tés li­qui­dées ain­si que celles n’ayant pas un mi­ni­mum de flot­tant ou ne fai­sant au­cun ef­fort d’ani­ma­tion du titre et de com­mu­ni­ca­tion fi­nan­cière. Ce qui ap­por­te­rait un meilleur éclai­rage des so­cié­tés vou­lant vé­ri­ta­ble­ment jouer le jeu de la Bourse et s’y ac­cli­ma­ter à moindre coût. Par ailleurs, Mar­che­libre.com (spé­cia­liste des pe­tites ca­pi­ta­li­sa­tions) et CIIB (Lis­ting Spon­sor) pla­ni­fient en­semble des sé­mi­naires de for­ma­tion « So­cié­tés du Mar­ché Libre, dy­na­mi­sez la co­ta­tion de vos ac­tions ». L’ob­jec­tif étant d’ap­por­ter au PME les clés leur per­met­tant de bé­né­fi­cier des avan­tages de la co­ta­tion en Bourse : no­to­rié­té, vi­si­bi­li­té, réa­li­sa­tion de le­vées de fonds et ins­tru­ment de li­qui­di­té pour les plus im­por­tantes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.