Le ca­bi­net Ver­sailles d’Hu­bert Le Gall

AD - - LE COUP DE FOLIE AD - PAR PIERRE LÉON­FORTE.

Ce meuble-bar pré­cieux, qui se­ra mis en vente le 18 juin pro­chain par Art­cu­rial, redore avec flam­boyance le bla­son des bis­cuits apé­ri­tifs.

UNE FO­LIE À L’ÉTAT PUR.

Pa­ris, 1997. Hu­bert Le Gall ex­pose pour la pre­mière fois en la ga­le­rie pa­ri­sienne AvantS­cène. Eli­sa­beth De­la­carte, sa fon­da­trice, est au déses­poir. Le ca­bi­net Ver­sailles – une splen­deur ab­so­lue, par elle com­man­dée et qu’elle brû­lait d’ache­ter – a été ac­quis par un par­ti­cu­lier. Com­pa­tis­sant, Le Gall en réa­lise un se­cond en 1998, in­té­rieur aménagé pour ser­vir de bar. Ma­li­cieux, l’ar­tiste fond dans le bronze des cen­taines de bis­cuits apé­ri­tifs, Tuc, bret­zels et autres cra­ckers Ritz. Iro­nie du sort et ca­ca­huètes': si Eli­sa­beth De­la­carte vend au­jourd’hui ce ca­bi­net-ci, c’est parce qu’elle a en­fin réus­si à ra­che­ter le ca­bi­net ori­gi­nal.

UNE INS­PI­RA­TION TRÈS FRAN­ÇAISE.

L’idée du ca­bi­net Ver­sailles est née d’un tré­sor dé­ni­ché par ha­sard': un lot de deux cents tam­pons ori­gi­naux ayant ser­vi aux illus­tra­tions d’un al­bum-ma­ni­feste pu­blié pour ac­com­pa­gner la dé­ci­sion prise par le roi Louis-Phi­lippe de consa­crer Ver­sailles mu­sée de l’His­toire de France.

DANS LE DÉ­TAIL.

Pe­sant 200'kg, haut de 1,90 m, large de 1,05'm, pro­fond de 0,50'm, le ca­bi­net Ver­sailles ré­cla­ma neuf mois de tra­vail. Ses 50 cabochons en buis sculp­té sup­portent cha­cun un tam­pon de gra­vure illus­trant une scène his­to­rique': ba­taille na­po­léo­nienne, mort de saint Louis à Tu­nis, por­trait de Ma­za­rin, dé­cors et mobilier de cour, vues ar­chi­tec­tu­rales… Der­rière les deux bat­tants, un in­té­rieur fas­tueux tout de bronze do­ré, émaux et billes de verre. Une pièce sim­ple­ment ir­réa­li­sable au­jourd’hui, payée 380'000'francs en 1998, es­ti­mée au­jourd’hui à 80'000'eu­ros, au plus bas.

ELI­SA­BETH DE­LA­CARTE, ÉDI­TRICE ET COL­LEC­TION­NEUSE.

Édi­trice avant tout, Eli­sa­beth De­la­carte, pro­fil sin­gu­lier et flair ab­so­lu, a fon­dé en 1986 la ga­le­rie Avant-Scène, sise face au théâtre de l’Odéon, à Pa­ris. Les ar­tistes avec les­quels elle a choi­si de tra­vailler'? Éli­sa­beth Ga­rouste, en so­lo ou avec Mat­tia Bo­net­ti, Franck Even­nou, la cé­ra­miste Claire de Laval­lée, An­dré Dubreuil, Tom Dixon ou en­core Mark Bra­zier-Jones. La vente de quelque 100 pièces de sa col­lec­tion per­son­nelle, ébau­chée au dé­but des an­nées 1980, sur­vient à la fa­veur d’un chan­ge­ment de vie et d’ap­par­te­ment.

VENTE « UN IN­TÉ­RIEUR PA­RI­SIEN : LE GOÛT D’ELI­SA­BETH DE­LA­CARTE »,

le 18 juin à 19 heures, chez Art­cu­rial, 7, rond-point des Champs-Ély­sées, 75008 Pa­ris, tél. : 01 42 99 20 20. WWW. ART­CU­RIAL.COM

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.