Q

AD - - LES RÉFÉRENCES AD -

u’on ne me parle de rien qui soit petit.!» La de­vise du Ber­nin pour­rait bien être celle de Cé­lia R. F., pro­prié­taire de ce

ma­jes­tueux hô­tel par­ti­cu­lier pa­ri­sien. C’est à l’ar­chi­tecte Alain-Do­mi­nique Gal­li­zia qu’elle a confié la re­struc­tu­ra­tion to­tale des es­paces et la réa­li­sa­tion d’une «$fo­lie$» en marbre blanc et noir$: une pis­cine à l’al­lure spa­tia­lo-fu­tu­riste qui a pris place au sous-sol du bâ­ti­ment. Quant à son dé­sir de vivre au quo­ti­dien sa pas­sion pour le de­si­gn des an­nées 1970, c’est grâce à la com­pli­ci­té avi­sée d’Yves Gas­tou, le plus brillant des ga­le­ristes spé­cia­li­sés en de­si­gn, qu’elle a re­le­vé le dé­fi, al­le­gro con brio. Trois ans de tra­vaux et plus de soixante-dix plans, des­sins, cro­quis et ma­quettes ont été né­ces­saires pour trans­for­mer les trois ni­veaux de ces ap­par­te­ments hauss­man­niens en mo­derne «$ter­ri­toire$» chic et pop, ex­clu­si­ve­ment dé­dié au style d’élec­tion de la maî­tresse de mai­son.

Phi­lippe Hi­qui­ly, Paul Evans, Vla­di­mir Ka­gan… le go­tha de la créa­tion 70’s tient ici salon dans un es­prit en­joué.

Pour­quoi et com­ment est né cet en­goue­ment pour le de­si­gn des an­nées 1970$? «!Une en­vie de nou­veau­té, de bon­heur, de joie de vivre, une en­vie de plon­ger au coeur de cette mo­der­ni­té et d’uti­li­ser de ma­nière in­édite des formes et des cou­leurs… Mais avant de suc­com­ber au charme de cette époque à l’élec­tri­ci­té conta­gieuse, j’ai long­temps vé­cu en­tou­rée d’un mobilier pur XVIIIe, mes pa­rents, grands col­lec­tion­neurs, étaient fous amou­reux de ce style et du siècle tout en­tier. Cet en­vi­ron­ne­ment a été pour moi une vé­ri­table école du re­gard et du goût. Plus tard, j’ai vé­cu une pé­riode de tran­si­tion avec les an­nées 1930, pen­dant la­quelle j’ai col­lec­tion­né fré­né­ti­que­ment des meubles et ob­jets en ga­lu­chat. J’ai d’ailleurs conser­vé dans ma chambre une très belle com­mode, ré­mi­nis­cence sen­ti­men­tale de cette pas­sion. Le cadre élé­gant et sage dans le­quel nous vi­vions ici ne cor­res­pon­dait plus à notre vision, notre ma­nière de vivre au­jourd’hui. Nous avons alors dé­ci­dé avec mon ma­ri de pro­cé­der à une re­struc­tu­ra­tion to­tale des es­paces pour faire vivre le mobilier 1970 que nous avions

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.