La fo­lie.

AD - - SOMMAIRE - Par Pierre Léon­forte.

Tout en verre souf­flé, la sus­pen­sion Clouds Lights de Je­re­my Max­well Win­tre­bert fas­cine par sa ma­jes­tueuse lé­gè­re­té.

L’ar­tiste souf­fleur al­lume ses Clouds Lights sur le mode at­mos/sphé­rique. Nuages, nuées et pièces uniques.

Dé­fi­ni­tions

Nuage. Phé­no­mène mé­téo­ro­lo­gique qui plonge l’être hu­main dans la dé­prime quand il y en a trop. Mais le nuage est aus­si une con­cen­tra­tion de ma­tière in­ter­stel­laire for­mant une zone lu­mi­nes­cente quand éclai­rée par une étoile. On ne peut être ici plus ex­pli­cite. En ma­tière d’éclai­rage, le nuage, ou cloud en an­glais, au­ra ins­pi­ré nombre d’ar­tistes, ar­chi­tectes et de­si­gners de­puis Guy de Rou­ge­mont jus­qu’aux Bou­roul­lec en pas­sant par Frank Geh­ry et In­go Mau­rer, tous ré­fé­rents ni­veau cu­mu­lo­nim­bus.

Po­si­tions

Je­re­my Max­well Win­tre­bert vit à Pa­ris, mais c’est à Am­ster­dam qu’il tra­vaille, où, dans la vas­ti­tude d’un ate­lier de la pé­ri­phé­rie, il oeuvre avec son équipe à la pro­duc­tion de ses pièces, sou­vent vo­lu­mi­neuses. Souf­flés main/bouche, ses Clouds Lights, nuages de verre fi­li­gra­né aux cou­leurs opalescentes, stu­dieu­se­ment aléa­toires, sont ici et ain­si fa­bri­qués en pièces uniques. Scru­ter le ciel et in­ter­ro­ger le cos­mos est pour cet ar­tiste un pa­ra­doxe es­sen­tiel. Ap­pa­rus voi­là cinq ans dans le ciel de la ga­le­rie lon­do­nienne Ves­sel à l’oc­ca­sion de l’ins­tal­la­tion Super De­si­gn, ses Clouds Lights ont sur­vo­lé De­si­gn Mia­mi/ Ba­sel et sta­tionnent quelques se­maines à Londres à la Gal­le­ry Fu­mi, purs élé­ments or­ga­ni­co-ex­tra­ter­restres d’une mise en lu­mière fan­tas­ma­go­rique.

Pré­dis­po­si­tions

Né à Pa­ris, gran­di en Afrique, par­ti à peine ma­jeur aux États-Unis, ré­ins­tal­lé en France de­puis 2007, tous ta­touages de­hors, Je­re­my Max­well Win­tre­bert est un pro­fil sin­gu­lier re­ven­di­quant sans y tou­cher cos­mo­po­li­tisme et ver­sa­ti­li­té. Ar­tiste, il a souf­flé ses pre­mières pièces en verre à Mu­ra­no au­près du maestro Da­vide Sal­va­dore avec dé­cou­verte in si­tu des tech­niques du fi­li­grane et de la cou­leur. De­si­gner – il ne sait pas ce que ce­la veut dire –, on l’a dé­cou­vert en 2003 avec sa pre­mière sé­rie Afri­caine, ex­pres­sions libres et chro­ma­tiques d’une tri­ba­li­té mise sous verre, avant que son pas­sage chez Maxal­to, le temps d’une ex­po, n’es­quisse un tra­vail ès de­si­gn par les autres dé­si­gné. Son ac­tua­li­té ? Ces jours-ci à Londres à la Gal­le­ry Fu­mi avec ses Clouds Lights, tan­dis qu’il in­ves­tit le Vic­to­ria & Al­bert Mu­seum avec une grosse ins­tal­la­tion de trois sculp­tures mo­nu­men­tales com­po­sées de 150 cy­lindres de verre, vé­ri­table ma­ni­feste in­té­rieu­rex­té­rieur de land art. Plus in­time : sa col­la­bo­ra­tion an­non­cée cou­rant 2015 au pro­gramme De­si­gner Box. Un projet sans nuage…

à VOIR

Glass by Je­re­my Max­well Win­tre­bert

jus­qu’au 31 oc­tobre à la Gal­le­ry Fu­mi, 16 Hox­ton Square, Londres, tél. : +44 (0)20 7490 2366. www.gal­le­ry­fu­mi.com et www. je­re­my­glass.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.