LE RE­NOU­VEAU DE LA TA­PIS­SE­RIE

AD - - LE CRÉATEUR -

5

C’est à l’ins­ti­ga­tion de Ma­rie Cut­to­li, amie de Pi­cas­so et de Ma­tisse, qu’est exé­cu­tée en 1933 à Au­bus­son sa pre­mière ta­pis­se­rie, L’Orage. Mé­cène éclai­rée, Ma­rie Cut­to­li de­vait être à l’ori­gine d’une vé­ri­table ré­in­ven­tion de la ta­pis­se­rie au XXe siècle, et jouer un grand rôle dans la car­rière de Lur­çat, même si leurs vi­sions di­ver­gèrent en­suite. La dé­cou­verte de la ten­ture de l’Apo­ca­lypse d’An­gers cinq ans plus tard, sui­vie d’une in­vi­ta­tion par le di­rec­teur des Go­be­lins à s’ins­tal­ler, en com­pa­gnie de Mar­cel Gro­maire et d’autres, à Au­bus­son pour y tra­vailler dès 1939, des­sinent une vé­ri­table cé­sure dans le tra­jet de l’ar­tiste. Non que l’in­té­rêt pour le tra­vail et le ma­té­riau tex­tile soit nou­veau chez lui : il confie des car­tons de ta­pis­se­rie au ca­ne­vas à sa mère dès 1917, et fait exé­cu­ter quatre grands pan­neaux dans dix ans plus tard pour le sa­lon des Da­vid-Weil. Mais 1940, an­née où il ne pro­duit pas moins d’une ving­taine de ta­pis­se­ries à Au­bus­son, marque un nou­veau dé­part, l’aban­don, in­ci­dem­ment, de la pein­ture comme telle et le sur­gis­se­ment du Lur­çat qui – avec quelques autres, comme Pi­cart Le Doux ou Dom Ro­bert – in­car­ne­ra l’ima­gi­naire d’une époque (il fran­chi­ra un autre pa­lier dix ans plus tard en se lan­çant dans une ac­ti­vi­té de cé­ra­miste, en col­la­bo­ra­tion avec les ate­liers Sant Vi­cens de Per­pi­gnan, qui lui per­mit d’abor­der un autre as­pect, com­plé­men­taire, des arts du dé­cor). C’est d’abord le ma­té­riau même de la ta­pis­se­rie qui le sé­duit : ce « tis­su ru­gueux ; et ce­pen­dant onc­tueux, écrit-il en 1957. Co­lo­ré, mais li­mi­té dans ses nuances. Souple, mais par chance d’une sou­plesse moins fé­line que la soie ou le li­non. Lourd. Et lourd, c’est bien là le mot qui me sa­tis­fait plei­ne­ment ; lourd de toute cette laine, de toute cette toi­son nouée sur elle-même, de tous ces fils tas­sés par le peigne de fer et sou­dés à la chaîne par des en­tre­lacs et des noeuds

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.