UN DE­SI­GN ÉNER­GIQUE COMME UNE COM­PO­SI­TION ABSTRAITE

AD - - LE DÉCRYPTAGE -

« Cette coif­feuse est aus­si gra­phique qu’une créa­tion de Jo­seph Hoff­mann ! », s’en­thou­siasme l’an­ti­quaire Ches­ka Val­lois. Certes, le meuble en ébène se fait re­mar­quer par sa cons­truc­tion des plus dé­pouillées. Paul Iribe n’étant d’au­cune école, il créa des meubles se­lon ses hu­meurs et ses com­man­di­taires. Ce­lui- ci, en ébène, fut réa­li­sée pour An­drée Spi­nel­ly, co­mé­dienne à la scène et au ci­né­ma, dont le dé­co­ra­teur amé­na­gea le pe­tit hô­tel par­ti­cu­lier au Champ- de-Mars et, pré­ci­sé­ment, la salle à man­ger et la chambre à cou­cher. On ap­pré­cie­ra la guir­lande dont les poi­gnées de ti­roirs en bronze do­ré sont ci­se­lées, ô raf­fi­ne­ment. COIF­FEUSE en ébène avec des poi­gnées en guir­lande de fleurs sculp­tées en bronze do­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.