LES LIEUX.

Des néons dans une église, des arbres dans un pa­lais, des cou­leurs dans une cha­pelle… trois oeuvres in si­tu, in­so­lites et fas­ci­nantes, à al­ler dé­cou­vrir en Ita­lie.

AD - - SOMMAIRE - Par Os­car Du­boÿ.

Une église, une cha­pelle, un pa­lais… dans ces lieux an­ciens, à Rome, Mi­lan ou dans le Pié­mont, Dan Fla­vin, Sol LeWitt et Giu­seppe Pe­none ont créé des oeuvres d’art.

LES NÉONS DE DAN FLA­VIN à l’église San­ta Ma­ria An­nun­cia­ta in Chie­sa Ros­sa, à Mi­lan

Il y avait de quoi faire pour adou­cir un peu cette église des an­nées 1930, ima­gi­née sans chi­chis, dans le plus pur ra­tio­na­lisme de l’époque, par Gio­van­ni Mu­zio. L’his­toire ne nous dit pas si les fi­dèles mi­la­nais ne pous­saient plus la porte du lieu, sous sa fa­çade aus­tère, mais tou­jours est-il qu’en 1996, le cu­ré pro­fi­ta de tra­vaux de ré­fec­tion pour en­voyer une lettre à Dan Fla­vin, le dieu des néons mi­ni­ma­listes, l’in­vi­tant à réa­li­ser une oeuvre in si­tu. Ter­mi­né deux jours avant sa mort, Un­tit­led se­ra ins­tal­lé en­suite grâce à l’in­ter­ven­tion conjointe de la Fon­da­zione Pra­da et du Dia Cen­ter for the Arts de New York, éclai­rant la nef cen­trale et le tran­sept de bleu, de rose et de jaune dans une at­mo­sphère as­sez trans­cen­dan­tale. Et dire que Mr et Mrs Fla­vin avaient cu­mu­lé en vain Col­lège de l’Im­ma­cu­lée Con­cep­tion plus sé­mi­naire à Brook­lyn pour que le pe­tit Dan de­vienne prêtre… San­ta Ma­ria An­nun­cia­ta in Chie­sa Ros­sa, Via Nee­ra 24, 20141 Milano, Ita­lia.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.