Le « Py­ré­nées » , état des lieux

Air Fan - - Actualités - FL

L’ EH 1/ 67 peut en­fin souf­fler : après des an­nées d’Opex qua­si in­in­ter­rom­pues, l’en­semble de son per­son­nel ( 240 hommes et femmes) et de son parc aé­rien est ras­sem­blé en France. Tous les hé­li­co­ptères sont à Ca­zaux, à l’ex­cep­tion des deux Ca­ra­cal tou­jours prê­tés à l’Alat – au 4e RHFS de Pau qui en pos­sède huit en propre. Il reste donc sur la base gi­ron­dine six Ca­ra­cal et onze Pu­ma. Ces der­niers sont en phase de ré­no­va­tion pour les por­ter aux normes OACI ( re­mise à ni­veau des ra­dios, de l’IFF, etc.). La to­ta­li­té de la flotte des Pu­ma SAR et Res­co de l’ar­mée de l’Air de­vrait bé­né­fi­cier de ce chan­tier réa­li­sé par l’ate­lier in­dus­triel de l’aé­ro­nau­tique de Cuers. S’agis­sant des Ca­ra­cal, le « Py­ré­nées » plaide de­puis long­temps pour un re­grou­pe­ment des com­pé­tences et des ma­chines dans son gi­ron. « On trouve chez nous un pôle mé­ca­nique très dé­ve­lop­pé, de l’es­pace aé­rien pour l’en­traî­ne­ment ain­si que des in­fra­struc­tures, et nous avons l’ha­bi­tude d’in­té­grer des élé­ments des autres ar­mées » , ex­plique- t- on à Ca­zaux où l’on rap­pelle que l’es­ca­dron est OVIA ( or­ga­nisme à vo­ca­tion in­ter­ar­mées) de­puis des an­nées. Ce re­grou­pe­ment, qui met­trait fin à un long bras de fer entre l’ar­mée de l’Air et l’ar­mée de Terre, a été dé­ci­dé au prin­temps, mais se­rait en cours de re­né­go­cia­tion. Sur le plan de l’ac­ti­vi­té opé­ra­tion­nelle, l’EH 1/ 67 dé­ve­loppe pa­tiem­ment et de­puis 2008 ses com­pé­tences en ma­tière de ra­vi­taille­ment en vol. La der­nière cam­pagne, conduite au prin­temps der­nier, a per­mis de ra­vi­tailler si­mul­ta­né­ment deux ap­pa­reils sur un KC- 130J ita­lien. Les pro­chaines étapes concernent le ra­vi­taille­ment de nuit, puis l’ou­ver­ture du do­maine avec l’A400M.

En haut : le mi­trailleur de ce pro­fite bien du pay­sage pen­dant le rou­lage. La pré­sence d’une mi­ni- bou­teille d’oxy­gène avec dé­ten­deur dans son gi­let tac­tique tra­hit la

vo­ca­tion ma­ri­time de l’ap­pa­reil. Ci- des­sus : ce chef de bord d’AH- 64 néer­lan­dais range ses do­cu­ments à l’is­sue d’un vol,

le mo­no­cu­laire de vi­sée tou­jours en place de­vant son oeil droit. Un équi­pe­ment qui de

mande un cer­tain temps d’ac­cou­tu­mance. Ci- contre : les der­niers des­cen­dants des

se font rares en Eu­rope et la pré­sence des AB 212 ita­liens à Ca­zaux était une vraie bonne nou­velle. Parce que rien n’égale le cla­que­ment sec du lourd ro­tor bi­pale de

cet hé­li­co­ptère my­thique... A gauche, au mi­lieu : brie­fing gé­né­ral dans un han­gar de la BA 120. Mal­gré des an­nées de tra­vail pour uni­for­mi­ser les pro­cé­dures et le vo­ca­bu­laire, la pré­pa­ra­tion d’une COMAO n’est pas une af­faire simple... A gauche : le « Py­ré­nées » jouait à do­mi­cile avec ses EC725. L’es­ca­dron de l’ar­mée de l’Air a fait tra­vailler avant tout de jeunes équi­pages pour leur don­ner le la­bel « CJPRSC » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.