L’exer­cice « Frisian Flag » , dont la pre­mière édi­tion re­monte à dé­jà vingt- trois ans, s’est dé­rou­lé du 31 mars au 11 avril der­nier, à par­tir de la base aé­rienne de Leeu­war­den, dans le nord des Pays- Bas. Il a ras­sem­blé sur la grande plate- forme fri­son

Air Fan - - Actualités -

Tout com­mence en 1992 lorsque le 323 Squa­dron de la Force aé­rienne royale néer­lan­daise ( Ko­nink­lijke Lucht­macht ou KLu) ajoute à son rôle d’uni­té de pre­mière ligne ce­lui d’es­ca­dron en charge de la mise à jour des tac­tiques, des pro­cé­dures et de la for­ma­tion des pi­lotes et mo­ni­teurs néer­lan­dais de F- 16. Dé­sor­mais dé­si­gné 323 TACTESS ( Tac­tische Trai­ning, Eva­lua­tie en Stan­daar­di­sa­tie Squa­dron), il or­ga­nise pour ses sta­giaires des ses­sions d’entraînement avan­cé dans les­quelles les mis­sions de com­bat aé­rien dis­si­mi­laire ou combinées prennent une place im­por­tante. Et quoi de plus ef­fi­cace pour rem­plir ce rôle que de mon­ter un exer­cice en in­vi­tant quelques par­ti­ci­pants étran­gers ? Ain­si naît en 1992 l’exer­cice Dia­na Tac­ti­cal In­te­gra­ted Trai­ning, en abré­gé DIATIT, en fait une al­lu­sion gri­voise à l’em­blème de l’uni­té, une Diane chas­se­resse dont le bout des seins ( tits en an­glais) est très souvent mis en évi­dence... L’an­née sui­vante, l’exer­cice est re­bap­ti­sé DIAWACS du fait de la par­ti­ci­pa­tion d’avions de guet aé­rien de l’Otan, les fa­meux AWACS E- 3A, puis re­trouve son nom ori­gi­nel en 1997. En­fin, en 1999, en rai­son de la par­ti­ci­pa­tion d’un nombre tou­jours crois­sant de chas­seurs étran­gers, il prend ce­lui de « Frisian Flag » . Un hom­mage tout au­tant qu’une ré­fé­rence à ses grands frères nord- amé­ri­cains que sont Red, Green et Maple Flag. De­ve­nu un in­con­tour­nable du ca­len­drier des exer­cices an­nuels de l’Otan en Eu­rope, « Frisian Flag » connaî­tra tou­te­fois plu­sieurs éclipses, en 2003 et 2004 ( en­ga­ge­ment opé­ra­tion­nel des per­son­nels et ap­pa­reils du 323 TACTESS en Af­gha­nis­tan), en 2006 et 2007 ( or­ga­ni­sa­tion par l’uni­té hôte du Figh­ter Wea­pons Ins­truc­tor Trai­ning à Leeu­war­den), en 2010 ( érup­tion du vol­can is­lan­dais Ey­jaf­jöll), et en 2011 ( opé­ra­tions de guerre en Li­bye).

Leeu­war­den, base fri­sonne

Rap­pe­lons qu’après avoir été un très gros uti­li­sa­teur de F- 16, avec un to­tal de 213 ma­chines ache­tées et li­vrées entre 1979 et 1992, les Pays- Bas n’alignent plus au­jourd’hui que quatre es­ca­drons opé­rant sur cet ap­pa­reil, le 312 et le 313 Squa­dron à Vol­kel et le 322 et le 323 Squa­dron à Leeu­war­den, aux­quels il faut en­core ajou­ter une uni­té de for­ma­tion com­po­sée d’une poi­gnée d’avions en dé­ta­che­ment per­ma­nent aux Etats- Unis, à Tuc­son, au sein de la Garde na­tio­nale d’Ari­zo­na.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.