Etats- Unis

Air Fan - - Actualités -

Dans le cou­rant du mois d’oc­tobre, après une sé­rie d’es­sais de ré­sis­tance, une fis­sure a été consta­tée sur l’un des treize lon­ge­rons d’aile du F- 35C uti­li­sé à des fins d’ex­pé­ri­men­ta­tions pour le compte de Lock­heed Martin et de l’US Na­vy. Cet ap­pa­reil to­ta­lise plus de 13 700 heures de tests, cor­res­pon­dant à 6 850 heures de vol ou vingt ans d’ex­ploi­ta­tion opé­ra­tion­nelle. Le porte- pa­role du Joint Pro­gram Of­fice, Joe Del­la­Ve­do­va, a in­di­qué qu’un ren­fort de 227 grammes al­lait être ajou­té pour cor­ri­ger ce pro­blème, qui, se­lon ses dé­cla­ra­tions, ne re­met­tait pas en cause l’Ini­tial Ope­ra­ting Ca­pa­bi­li­ty des F- 35C de l’US Na­vy pré­vue en août 2018.

Fin oc­tobre, Lock­heed Martin et l’US Air Force ont me­né une cam­pagne d’es­sais des­ti­née à éva­luer et à va­li­der l’uti­li­sa­tion du ca­non in­terne Gat­ling GAU-22/ A de 25 mm des F- 35A. Ces tests ont été réa­li­sés de­puis Ed­wards AFB ( Ca­li­for­nie) par l’AF- 02, dans des confi­gu­ra­tions de vol ba­siques pour l’ins­tant. D’autres sui­vront pour étu­dier le com­por­te­ment de l’arme sous forts fac­teurs de charge, no­tam­ment lors des mis­sions de Close Air Sup­port. Dé­ve­lop­pé par la firme amé­ri­caine Ge­ne­ral Dy­na­mics, ce ca­non, si­tué au- des­sus de l’en­trée d’air gauche, est ar­mé à 182 obus. Sa bouche est obs­truée par une trappe per­met­tant de conser­ver la fur­ti­vi­té de l’ap­pa­reil, qui s’ouvre quand le pi­lote s’ap­prête à faire feu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.