La DGA aus­si...

Air Fan - - Reportage - HPG

Air­bus livre des avions cer­ti­fiés et qua­li­fiés, et c’est la DGA qui mène les es­sais de l’A400M tou­chant à l’em­ploi par la France d’équi­pe­ments dif­fé

rents de ceux uti­li­sés par l’in­dus­triel. « Par exemple, la DGA a conduit des es­sais avec les ju­melles de vi­sion noc­turne Helie sur casque HISL Alpha 932, car Air­bus avait réa­li­sé ses vols de nuit avec des casques TopOwl, un mo­dèle que l’ar­mée de l’Air n’a pas re­te­nu, ex­plique l’in­gé­nieur prin­ci­pal de l’ar­me­ment « Fran­çois » , po­ly­tech­ni­cien, in­gé­nieur na­vi­gant d’es­sai de la DGA dé­ta­ché à Or­léans. A Ca­zaux, DGA Es­sais en vol a ef­fec­tué des me­sures de si­gna­tures in­fra­rouges. A Tou­louse, DGA Tech­niques aé­ro­nau­tiques pro­cède à des es­sais de char­ge­ment de vé­hi­cules uti­li­sés pour les dos­siers d’ho­mo­lo­ga­tion d’aé­ro­trans­port alors que l’EMATT pu­blie les sché­mas d’ar­ri­mage, car les points d’an­crage de l’At­las sont très dif­fé­rents de ceux du Tran­sall et de l’Her­cules. Le ra­vi­taille­ment en vol de chas­seurs a été dé­mon­tré par Air­bus avec des F/ A- 18 Hor­net es­pa­gnols, et tout de­vra être re­fait en France avec des Mi­rage 2000 et des Ra­fale. Dans le do­maine de la guerre élec­tro­nique, la DGA iden­ti­fie­ra les si­gna­tures des nou­veaux leurres de l’A400M, puis par­ti­ci­pe­ra à la créa­tion des bi­blio­thèques de me­naces et à la vé­ri­fi­ca­tion de leur ef­fi­ca­ci­té. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.