Les mi­gra­tions au dé­fi du dé­ve­lop­pe­ment du­rable

Les dé­gra­da­tions en­vi­ron­ne­men­tales, ac­cé­lé­rées par le chan­ge­ment cli­ma­tique, de­viennent un fac­teur de plus en plus dé­ter­mi­nant des dé­pla­ce­ments de po­pu­la­tions.

Alternatives Economiques - Hors-Série - - Sommaire - A. R.

La pla­nète compte un nombre crois­sant de mi­grants. Sur 7 mil­liards d’in­di­vi­dus, plus d’ 1 mil­liard sont en mou­ve­ment, à l’in­té­rieur comme à l’ex­té­rieur de leur pays, in­dique l’Or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale pour les mi­gra­tions. Les causes de cette mo­bi­li­té sont nom­breuses, les unes po­si­tives, les autres né­ga­tives. Les fac­teurs qui forcent des per­sonnes à par­tir contre leur gré (pau­vre­té, conflits…) sont gé­né­ra­le­ment très im­bri­qués, si bien que la distinction, par exemple, entre ré­fu­gié po­li­tique et mi­grant éco­no­mique est sou­vent im­pos­sible à faire.

Par­mi les fac­teurs né­ga­tifs de la mi­gra­tion, les dé­gra­da­tions en­vi­ron­ne­men­tales jouent un rôle de plus en plus im­por­tant. Ce phé­no­mène n’est pas nou­veau. De la pré- his­toire à la ré­vo­lu­tion in­dus­trielle, l’état des res­sources na­tu­relles était l’un des prin­ci­paux dé­ter­mi­nants des dé­pla­ce­ments de po­pu­la­tions. Avec la ré­vo­lu­tion des éner­gies fos­siles, la dé­pen­dance de l’hu­ma­ni­té à son en­vi­ron­ne­ment s’est ré­duite. Mais au­jourd’hui, avec les mul­tiples im­pacts des dé­rè­gle­ments cli­ma­tiques in­duits, prin­ci­pa­le­ment, par la com­bus­tion de ces mêmes éner­gies fos­siles, la contrainte en­vi­ron­ne­men­tale re­de­vient un fac­teur de mi­gra­tion.

De­puis une cin­quan­taine d’an­nées, le nombre de ca­tas­trophes liées à la mé­téo (cy­clones, inon­da­tions, sé­che­resses…) a ex­plo­sé. Ces évé­ne­ments vio­lents en­traînent des dé­pla­ce­ments for­cés, tem­po­raires ou dé­fi­ni­tifs, qui concernent au­jourd’hui plus de 20 mil­lions de per­sonnes par an en moyenne dans le monde. Prin­ci­pa­le­ment des pauvres dans les pays pauvres. Avec le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique, ces évé­ne­ments vio­lents de­vraient se mul­ti­plier à l’ave­nir. S’y ajoute la lente dé­gra­da­tion d’es­paces ha­bi­tés, liée à l’élé­va­tion du ni­veau des mers et au ré­chauf­fe­ment des tem­pé­ra­tures, dont les ef­fets, bien que moins ap­pa­rents, se­ront plus im­por­tants en­core.

Dou­lou­reuses pour ceux qui en sont vic­times, ces mi­gra­tions en­vi­ron­ne­men­tales sont en outre por­teuses de conflits. Pré­ve­nir les dé­pla­ce­ments su­bis im­plique un dé­ve­lop­pe­ment du­rable et so­li­daire. C’est aus­si une né­ces­si­té pour faire avan­cer le droit des in­di­vi­dus à la mo­bi­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.