Vers des transports plus verts ?

Mal­gré des gains d’ef­fi­ca­ci­té constants, les transports sont de plus en plus émet­teurs de gaz à ef­fet de serre, faute d’une révolution dans les usages.

Alternatives Economiques - Hors-Série - - Sommaire -

Voi­tures et bus élec­triques, co­voi­tu­rage, tram­way… Le trans­port dé­car­bo­né a le vent en poupe. Mais der­rière la mul­ti­pli­ca­tion des ex­pé­riences po­si­tives, la toile de fond reste grise : nos dé­pla­ce­ments, qui oc­cupent une place pré­pon­dé­rante dans notre consom­ma­tion d’éner­gie, émettent tou­jours plus de CO2 .

Les émis­sions liées aux transports sont dé­ter­mi­nées par plu­sieurs fac­teurs : la per­for­mance des vé­hi­cules, la source d’éner­gie uti­li­sée, les parts oc­cu­pées par les dif­fé­rents modes de trans­port (vélo, train, au­to…), les taux d’oc­cu­pa­tion des vé­hi­cules et les dis­tances par­cou­rues. L’ur­gence cli­ma­tique ne per­met pas d’at­tendre que les évo­lu­tions tech­no­lo­giques éli­minent les com­bus­tibles fos­siles, il faut donc agir sur tous ces fac­teurs si­mul­ta­né­ment.

Sur le pre­mier point, les per­for­mances des mo­to­ri­sa­tions ther­miques certes s’amé­liorent, mais à un rythme trop lent. Et si les vé­hi­cules élec­triques se dé­ve­loppent ra­pi­de­ment, no­tam­ment grâce à la Chine, leur part de mar­ché reste glo­ba­le­ment mar­gi­nale. De plus, élec­trique ne veut pas for­cé­ment dire éco­lo, au re­gard des ma­tières pre­mières mo­bi­li­sées pour pro­duire les bat­te­ries ou l’élec­tri­ci­té du ré­seau. Un chan­ge­ment ra­di­cal doit donc ve­nir aus­si des usages. Car quels que soient les pro­grès tech­niques des an­nées à ve­nir, dé­pla­cer une tonne d’acier, de verre et de plas­tique pour trans­por­ter à peine plus d’une per­sonne (1,6 voya­geur par voi­ture en moyenne en France, en 2015) ne se­ra pas com­pa­tible avec la pré­ser­va­tion de la pla­nète.

Ce n’est hé­las pas la ten­dance ob­ser­vée. Les baisses d’émis­sions au ki­lo­mètre in­duites par le pro­grès tech­nique n’em­pêchent pas leur hausse glo­bale, ti­rée par des dé­pla­ce­ments rou­tiers et via les airs tou­jours plus nom­breux. Cette évo­lu­tion in­sou­te­nable est ac­cé­lé­rée par le rat­tra­page des pays émer­gents et l’im­mo­bi­lisme dans les pays émer­gés. Voire les ré­gres­sions : après avoir lé­gè­re­ment re­cu­lé après la crise, l’usage de la voi­ture in­di­vi­duelle est re­par­ti à la hausse en France et en Eu­rope.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.