INS­TRU­MENTS & AC­CES­SOIRES

Anges & Archanges - - Sommaire -

un ri­tuel ma­qiVue ehi­qe plu­sieurs ins­tru­ments et

un lieu spé­ci­giVue A l’eh­cep­tion de VuelVues ri­tuels tràs pré­cis Vui

de­mandent des in­q­ré­dients par­ti­cu­liers, les élé­ments ga­siVues et in­dis­pen­sagles sont les

sui­vants H

ê L’Au­TeL H

il doit se si­tuer en un lieu de la mai­son ré­ser­vé à des ac­ti­vi­tés ma­giques et où au­cun autre type d’ac­ti­vi­té n’a lieu dans les 24 h qui pré­cèdent la cé­ré­mo­nie. Le mieux est d’ac­com­plir le ri­tuel dans une chambre d’amis ra­re­ment oc­cu­pée et sur une table de che­vet ou une caisse en car­ton.

1 Tis­su H

Sur l’au­tel, on doit pla­cer au préa­lable un mor­ceau de tis­su, de pré­fé­rence de la soie, de la cou­leur cor­res­pon­dante à la re­quête for­mu­lée.

4 méTAuj eT qouBies H

Sur l’au­tel, on doit éga­le­ment pla­cer un ob­jet en mé­tal ou une pierre qui convienne à l’opé­ra­tion ma­gique qu’on en­vi­sage se­lon la Loi des Cor­res­pon­dances que nous avons évo­quée plus haut. y en­Cens eT pAr­fums H Gé­né­ra­le­ment, on pré­co­nise d’uti­li­ser un mor­ceau de bois de san­tal ou d’en­cens. Cer­tains ri­tuels spé­ci­fiques re­quièrent des par­fums et des arômes par­ti­cu­liers.

9 pA­pier eT pArCxe­mins H

il doit s’agir d’un pa­pier de bonne qua­li­té. Il peut être bé­né­fique d’écrire la re­quête que l’on for­mule sur un pa­pier de cou­leur dont la teinte est en rap­port avec la pla­nète concer­née par l’opé­ra­tion ma­gique.

LA priyre H

A moins qu’il ne s’agisse d’une prière par­fai­te­ment connue, il peut être rai­son­nable de l’écrire sur un mor­ceau de pa­pier avant le dé­but du ri­tuel.

Les Té­moins Au­ri-ues H

Cer­tains ri­tuels re­quièrent la pré­sence de ces té­moins au­riques, qui, la plu­part du temps, sont des ob­jets qui ap­par­tiennent à la per­sonne sur la­quelle on dé­sire agir. Il peut s’agir de toutes sortes d’ob­jets et ils sont par­ti­cu­liè­re­ment né­ces­saires pour les ri­tuels amou­reux, les ri­tuels de pro­tec­tion ou ceux qui visent à at­ti­rer la bonne for­tune sur quel­qu’un en par­ti­cu­lier. Si on ne pos­sède au­cun de ces té­moins au­riques, on peut les rem­pla­cer par le fait de gra­ver sur les bou­gies, à l’aide d’un ob­jet poin­tu ou d’une lame de cou­teau, le nom de la per­sonne sur la­quelle porte le ri­tuel. Si l’on vise à tra­vers le ri­tuel un groupe de per­sonnes ou une so­cié­té, le té­moin de­vra les re­pré­sen­ter toutes ces per­sonnes en même temps ; il peut s’agir par exemple du lo­go de l’en­tre­prise, ou des sta­tuts de l’en­tre­prise. Le té­moin au­rique doit être pla­cé à l’in­té­rieur de la bou­gie. Pour ce­la, il faut creu­ser une pe­tite ca­vi­té dans la cire de la bou­gie et y pla­cer l’ob­jet. Si les di­men­sions de l’ob­jet rendent cette ma­ni­pu­la­tion im­pos­sible, il faut at­tendre que la bou­gie soit à moi­tié consu­mée et en­suite le brû­ler avec la flamme de la bou­gie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.