sap­jir

Anges & Archanges - - News -

De cou­leur bleu trans­lu­cide et de com­po­si­tion trans­pa­rente, qui tire tan­tôt vers le blanc, tan­tôt vers le bleu pro­pre­ment dit, son sexe va­rie en fonc­tion de sa teinte. Plu­tôt blanche, elle est fe­melle, tan­dis que bleue, elle est consi­dé­rée comme une pierre mâle. Do­tée de qua­li­tés as­trin­gentes, elle est uti­li­sée comme re­mède oph­tal­mique pour les écou­le­ments ocu­laires ou san­guins. Elle sou­lage les in­flam­ma­tions pro­vo­quées par les col­lyres. Mê­lée à du beurre, on l’ap­plique sur les pau­pières en­flam­mées et celles-ci se dé­gonflent ra­pi­de­ment. As­so­ciée à de l’eau de source, elle est éga­le­ment uti­li­sée pour toutes les ma­la­dies liées au ventre : la dys­en­te­rie, les écou­le­ments hé­pa­tiques, les fuites de sang dues aux hé­mor­roïdes. Le sa­phir soigne éga­le­ment les ul­cères et les plaies in­ternes, for­ti­fie le coeur et lui donne un coup de fouet. Il pré­serve de la peste, du ve­nin et de toutes les fièvres ma­lignes. Il gué­rit toutes les af­fec­tions car­diaques et dis­sipe la mé­lan­co­lie. Un sa­phir en­tier, ap­pli­qué sur le front em­pêche les hé­mor­ra­gies et apaise les in­flam­ma­tions. Ap­pli­quée sur les yeux, la pierre en­lève tout pa­ra­site qui cause une in­fec­tion de ces or­ganes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.