SERGE LUTENS, ENTRE SPLEEN ET IDÉAL

Apollo Magazine - - Discovery -

« Là, tout n'est qu'ordre et beau­té, luxe, calme et vo­lup­té. » Alors que Bau­de­laire nous livre une in­vi­ta­tion au voyage dans un rêve tein­té d’orient, Serge Lutens nous ap­porte une poé­sie psy­cha­nal-mys­tique, aux confins de son sub­cons­cient. Le par­fu­meur se ré­in­vente à tra­vers des ins­tants de l’en­fance, des bles­sures de fleurs du mal pré­gnantes. La su­bli­ma­tion se pro­duit dans deux nou­velles fra­grances : la pre­mière, Dentde lait, nous touche par sa dou­ceur d’amande et de co­co avant de nous ac­cro­cher le coeur en se­cond plan, sou­ve­nir de ce mo­ment où la dent fé­brile se dé­chausse pour lais­ser ap­pa­raître l’âge de rai­son d’une den­ti­tion dé­fi­ni­tive ; la se­conde, Bour­reau­des­fleurs, est un hom­mage à la re­la­tion d’amour et de vio­lence qu’il en­tre­te­nait avec sa mère, don­nant lieu à un par­fum construit de bois brû­lé et de ca­ra­mel, une cha­leur pas­sion­née qui colle à la peau, in­ou­bliable. « II est des par­fums frais comme des chairs d’en­fants, (…) Qui chantent les tran­sports de l'es­prit et des sens. » Charles Bau­de­laire, Cor­res­pon­dances.

Dent­de­lait, 100 ml, 180 eu­ros ; Bour­reau­des­fleurs, 50 ml, 480 eu­ros, dis­po­nibles à la bou­tique Serge Lutens du Pa­lais Royal, 75001 Pa­ris. ser­ge­lu­tens.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.