Mer­met des ombres

Architecture Durable - - Isolation -

Fer­mé pen­dant 4 ans pour une ré­no­va­tion in­té­grale, le bâ­ti­ment Ro­bert de Cotte qui ac­cueille le Mu­sée de l'Ordre de la Li­bé­ra­tion se si­tue dans l'aile Ouest de l'Hô­tel na­tio­nal des In­va­lides, orien­té Est / Ouest. Outre une nou­velle scé­no­gra­phie et une mise aux normes, no­tam­ment en termes de sé­cu­ri­té in­cen­die, il était im­pé­ra­tif d'amé­lio­rer les condi­tions de conser­va­tion pré­ven­tive des col­lec­tions pré­sen­tées au pu­blic (vi­trines, contrôle hy­gro­mé­trique, éclai­rage). Les prin­ci­paux ob­jec­tifs de pro­tec­tion so­laire étaient de com­pen­ser l'ap­port de so­leil du ma­tin et de l'après-mi­di. Trans­pa­rence, maî­trise de la lu­mière na­tu­relle, de l'éblouis­se­ment, contrôle de la cha­leur ; mais aus­si pro­tec­tion des oeuvres sen­sibles, per­for­mances éner­gé­tiques des bâ­ti­ments... Les tis­sus Mer­met ré­pondent à toutes les contraintes et ont ain­si été tout na­tu­rel­le­ment choi­sis. Le prin­cipe de stores à en­rou­le­ment in­té­rieurs a été fa­vo­ri­sé pour pré­ser­ver l'in­té­gri­té des fa­çades de ce Mo­nu­ment His­to­rique. Se­lon le be­soin de chaque es­pace, une com­bi­nai­son de 2 tis­sus a été éla­bo­rée pour ajus­ter le ni­veau de trans­pa­rence ou ap­por­ter une oc­cul­ta­tion to­tale pour les oeuvres sen­sibles. Ce sont au to­tal 160 stores qui ont été fa­bri­qués par la so­cié­té Fran­cia­flex et ins­tal­lés par la so­cié­té SFP du ré­seau Sto­ristes de France. Nul doute que « l'ar­mée des ombres » ap­pré­cie­ra cette mise en lu­mière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.