Très peu de bois exo­tique

Architecture Durable - - Isolation -

Étroi­te­ment lié au pro­jet ar­chi­tec­tu­ral de Jean Nou­vel, le jar­din du Mu­sée du quai Bran­ly consti­tue, par son des­sin et par le choix des vé­gé­taux, une oeuvre à part en­tière au sein de l'en­vi­ron­ne­ment ur­bain dans le­quel il s'ins­crit. Lors de la construc­tion, l'éta­blis­se­ment a uti­li­sé très peu de bois exo­tiques et a pri­vi­lé­gié des bois eu­ro­péens d'éle­vage, à l'image des croi­sillons de la fa­çade Nord fa­bri­qués en châ­tai­gnier. Quand des bois exo­tiques ont été uti­li­sés, comme pour la mé­dia­thèque et le théâtre, le mu­sée du quai Bran­ly a veillé à res­pec­ter les normes in­ter­na­tio­nales et les clas­se­ments PEFC et FSC. Con­çu par le pay­sa­giste et in­gé­nieur agro­nome Gilles Clé­ment, le jar­din a des pro­por­tions net­te­ment su­pé­rieures à la sur­face nor­ma­le­ment im­po­sée à ce type de bâ­ti­ment : il oc­cupe 17.500 m² de la sur­face to­tale du ter­rain (27.700 m²).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.