Une ques­tion de limon

Architecture Durable - - Aménagement intérieur -

Si­tué chez un par­ti­cu­lier, cet es­ca­lier à limon cen­tral en hêtre la­mel­lé col­lé par Ate­liers Frays­sinhes, ap­porte un élé­ment dé­co­ra­tif, par sa ligne, son es­thé­tique, la pu­re­té de forme de ses marches en fuseau, de son limon et de ses mains cou­rantes la­mel­lé col­lé 4 faces. La pro­tec­tion des 2 rampes est as­su­rée par des lisses ram­pantes et des ba­lustres droits. Le limon est main­te­nu par un sys­tème de fer­rures to­ta­le­ment in­vi­sibles. La main cou­rante dé­marre à la pre­mière marche de l'es­ca­lier et se pour­suit en un long ru­ban dans la mon­tée. L'es­ca­lier est l'élé­ment cen­tral de la pièce. Dans le cas où le limon cen­tral est courbe, il se réa­lise en la­mel­lé col­lée en rai­sons des ef­forts de flexion et de dé­ver­se­ment. Le limon cen­tral, avec le porte-à-faux des marches à cha­cune de leurs ex­tré­mi­tés, su­bit des ef­forts de tor­sions qui s'ajoutent aux ef­forts de flexion. Pour cette rai­son, les fer­rures d'an­crage de pied et de tête doivent être par­fai­te­ment adap­tées aux ef­forts et à l'im­por­tance de l'ou­vrage. Autres élé­ments im­por­tants dans ce type d'es­ca­lier, les fixa­tions et la sec­tion des li­mons, c'est pour­quoi en plus de la connais­sance des styles, l'es­ca­lié­teur doit avoir un par­fait sens des ef­forts et de la construc­tion. Pour les gros ou­vrages de ce style, une note de cal­cul est né­ces­saire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.